Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Nouveau mode de jeu WOWS
Aujourd'hui à 9:46 par daudo

» un drapeau FNFL dans wows ?
Aujourd'hui à 0:49 par leotoulon

» Le Nelson c'est demain !
Hier à 14:46 par torquemada

» candidature
Hier à 11:19 par Salluste

» Attention Koyoth est dans la place
Hier à 8:23 par torquemada

» Mod camouflage unique remarche !
Ven 18 Aoû 2017 - 12:49 par torquemada

» Tableau d'honneur
Mer 9 Aoû 2017 - 11:38 par AdmiralFrenchFry

» mode bastion pour warship en vue !
Ven 4 Aoû 2017 - 14:25 par leotoulon

» Le ciel est à nous!
Ven 4 Aoû 2017 - 9:09 par S3caTx

Le chat marin

Ouvrir le tchat dans une popup.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 27 le Sam 23 Nov 2013 - 13:04

TANK ASSES.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Paledan le Mer 6 Juin 2012 - 21:44

Super histoire, et je vois que tu as fait des recherches sur le bataillon de Tigres qui a été ajouté, bravo !

Voici des cartes un peu plus vintage, si tu veux:




Niveau matos, les Soviétiques n'auront pas de T-34/85 avant près d'un an. C'est du T-34/76, du SU-76, du T-70 (une poubelle) et parfois du un peu plus gros mais pas beaucoup plus. Si tu veux absolument être précis, je dois pouvoir retrouver l'info.
Pour les Allemands, pas de JagdPzIV en 1943. Tu peux avoir du Marder ou du StuG (mais ça suffit largement vu ce qu'il y a en face). Pour la reco, pas de modèles sexy mais en attaque les Allemands avançaient plutôt avec du char normal devant.

(comme d'hab', efface les parties de ce messages qui seront devenues superflues si tu modifies ton message).

Edit : Rectifié pour les chars Russes et les StuG Allemands. Merci pour les cartes, surtout la première, en Russe, c'est vachement plus clair. Pas vrai, les gars?
avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par volgy le Mer 6 Juin 2012 - 23:48

Va y avoir de l'action pirat
avatar
volgy
Arachide worshipper

Nombre de messages : 370
Age : 48
Localisation : Bruxelles
serveur : WoT et War Thunder
Date d'inscription : 19/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par the_dude le Jeu 7 Juin 2012 - 11:11

.. et the_dude est en mission aux States... infiltration du territoire ennemi (membre du nouvel axe du mal avec la Russie) par le bord atlantique, près de la fac' de Princeton où enseignait Einstein pendant la guerre.

Objectif: rendre inopérationnel le T29 du musée de guerre local... (en changeant son électrique de 110v à 220v)

Obstâcle: décâlage horaire sévère (débout à 4h du mat') Evil or Very Mad

Je vous tiens au courant, les gars... Cool
avatar
the_dude
Obviously you're not a golfer.

Nombre de messages : 809
Age : 41
Localisation : Bordeaux
serveur : NF - Enterprise
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par torquemada le Jeu 7 Juin 2012 - 14:04

apres le Liban , les States,

nom de dieu, un espion , dans le groupe, boaf après un scenariste de BD à succès ....on est plus à ça près ! lol!

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par olrik le Ven 8 Juin 2012 - 10:29

Chapitre I (suite)

Musique!
James Coburn VS Maximilian Schell, "Croix de fer" de Sam Peckinpah.

Steiner :"Vous partez sans votre croix de fer, Capitaine? C'est une simple question de temps..."
Stranski : "Où est le reste de votre peloton?"
Steiner : "..."
Stranski : "J'ai dit OU EST LE RESTE DE VOTRE PELOTON, SERGENT STEINER?"
Steiner : "...c'est vous...Capitaine Stranski...Vous. VOUS êtes le reste de mon peloton."
Steiner (passe un MP40 à Stranski) : "Vous savez vous en servir?"
Stranski : "Evidemment."
Stranski (Arme le MP en braquant Steiner. Puis il détourne l'arme et sourit) : "Très bien, j'accepte. Je vais vous montrer comment un officier Prussien sait se battre."
Steiner : "Et moi, j'vais vous montrer...comment ça se gagne, une croix de fer."



Veillée d'armes dans un hangar obscur. Odeurs de peinture fraîche, d'essence et de cahouètes. Monstres de métal assoupis disposés en rond autour du spawn. Les insignes et le camouflage été des Magdeburger ont été artificiellement et artistement vieillis pour donner un effet "usé" (notamment grâce à une technique de Brossage à sec acquise depuis les premiers White Dwarf).
Les hommes chuchotent, bouclent leur uniforme; concentration.
Méthios et ElGringo, penchés sur la carte, échafaudent des stratégies, paufinent des scénarios tactiques à mi-voix. Méthios gesticule, ElGringo tripote la ficelle de son string à travers le tissu Feldgrau de son pantalon, signe d'énervement.
Vpierrev, le nez dans sa chope fétiche "Navyfield Über Alles", termine en silence son pack de Chimay vespéral, les yeux dans le vague. Heureusement, réfractaire aux clichés (*), Olrik lui a confisqué son harmonica.
Assis sur la caisse de son Hummel, les jambes pendantes, Palédan potasse son "Le Russe pour les Noobs" ouvert à la page "drague au Kholkhoze".
The Dude et Olrik sont au comptoir. White Russian contre Bloody Mary, la bataille fait rage. Derrière le bar, Volgy finit de boucler son sac en essayant de faire rentrer encore un paquet de cahouètes dans la p'tite poche de coté.
Xav observe Tenrou à la dérobée au dessus des pages de son "Namur-Soir", grommelant des acerbités (**). Tenrou frise ses moustaches devant le rétro de son tiger, comme par hasard réglé pour pouvoir jeter des petits coups d'oeil discrets et réprobato-méprisants sur le coin où se trouve Xav.
Bonobo se gratte pensivement les fesses en supputant sur les chances de rencontres "intéressantes" lors de la mission et médite d'emprunter à Palédan son opuscule pour lui aussi, potasser la page "drague au Kholkhoze" au cas où.
Ogive caresse amoureusement les flancs de son SU 26 "capturé" repeint aux couleurs de la 13ème PZDiv et vérifie pour la millième fois le bon ordonnancement des obus.
Koyoth rêve au Corcovado, à Copacabana et à sa dernière virée au "Filho Da Puta Azul". Putain, quelle soirée!
2 Sdkfz bourrés de ravitaillement en munitions et consommables doivent accompagner la Compagnie. Les pilotes, Booul et Purificateur, assis un peu à l'écart, regardent timidement les anciens de loin.
Torquemada est assis devant son ordi, tapant des messages. Il sourit, éteint le tchat, se lève et s'étire. Il s'approche de la table à cartes, toussote assez fort pour que tous lui prètent attention.
-"J'ai pensé qu'on pourrait adopter une légère modification à notre setup, disons plutôt une addition. J'ai appelé quelques potes. Ils se connectent et on y va dès qu'ils nous ont rejoint."
-"Comme ça, là, au dernier moment?"
-"Pas de changement crucial, on modifie pas les chars. Juste...un petit soutien tactique." Torquemada tend l'oreille. Un grondement de Maybach HL 234 P 30 Ausf. A dopplerise devant le hangar. On entend le Löwe se garer, des écoutilles claquer. Torque sourit. "Ca a pas traîné."
Les trois personnes qui entrent dans le local dans un silence de sépulcre sont bien connues de nos lecteurs. Ils ont revétu pour la circonstance la tenue du fantassin Allemand en 1943 dans le Kouban - un tas de hardes malodorantes vaguement militaires - mais leurs armes et le petit HUD "viseur tête haute" sont à la pointe de la High-Tech. Bardés de leurs meilleurs Mod Snipers de chez BF3, ils se tiennent à l'entrée, enregistrant chaque détail, les doigts négligemment posés sur les pontets de leurs Fallschirmgewehr 42 directement tirées du mod de Battlefield 2 Forgotten Hope 2. L'arme de l'élite.
Torquemada brise enfin le silence.
-"Un petit support d'infanterie qui pourrait s'avérer bien utile. Bienvenue à vous, les gars. Part égale pour tous. Pas d'objection?"
-"Je me sens toujours plus à l'aise quand Philotas, Larkin et Ploi sont dans mon camp; ça veut dire qu'ils sont pas en face" ricane Olrik depuis le bar. "Salut les copings. Bienvenue à bord."
Brouhahas de saluts plus ou moins cordiaux. Il y a des contentieux entre certains de ces hommes, qui remontent au temps de "tu vas crever Asdélika" et qui ne sont toujours pas réglés (***). Certains regard sont moins qu'amènes.
Philotas sourit. Il s'est un peu empaté depuis le temps, mais sa main est toujours aussi ferme, et son parfum à l'Appenzell est tout autant envoûtant. Les cheveux de Larkin n'ont pas encore repoussé, mais ça va bien avec ses boucles d'oreille "Hentai". Ploi arbore discrètement ses médailles de Supertanker et de Dératiseur sous sa vareuse.
-"Bon, on y va. Les fantassins dans les Sdkfz. A vos véhicules, Messieurs! Faites tourner les moteurs!"
Le silence fait place à un intense piétinement et le tonnerre des échappements ne tarde pas à remplir l'espace sonore.
Du sommet de sa tourelle, Torquemada donne le signal du départ. Enclenchement du compte à rebours. Mains moites, pieds poites (****), prière à la Vierge, gorgée de bière, écrasement de mégot dans le cendrier, nettoyage de lunettes.
30(tic)...29(tic)...28(tic)...27(tic)...
Souhaitons-leur bonne chance.






(*) et maître du scénario.
(**) Si, Si. C'est Français.
(***) En grande partie parce que j'ai pas fini le tome II. J'assume. Si, si.
(****) Mon fils m'a obligé.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Ogive le Ven 8 Juin 2012 - 21:27

Vivement la suite! bounce
avatar
Ogive
Fleet Member

Nombre de messages : 31
Age : 43
Localisation : Golfe-Juan
serveur : En fin de soirée
Date d'inscription : 09/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par olrik le Mar 3 Juil 2012 - 20:46

Chapitre I (fin)


Ambiance musicale, comme d'hab.
Martin Sheen VS l'univers, "Apocalypse Now" de Francis Ford Coppola.

Willard : "Y'a un officier qui vous commande, ici?"
Soldat : "A Beverley Hills!"
Willard : "Quoi?"
Soldat : "Au bout, là, tout droit! Tout au bout y'a un bunker qu'on appelle Beverley Hills! Tu croyais que j't'envoyais à Hollywood?"
...
Autre soldat : "Ca va pas, non? Tu m'marches sur la gueule!"
Lance : "J'croyais qu't'étais mort!
Autre soldat : "Ouais, ben tu t'trompais, pauv'con!"
...
Servant de mitrailleuse: "T'as pas intérêt à jouer au con avec moi! Arrète de faire le mariole, hein!"
Willard : "Sur quoi tirez-vous, soldat?"
Servant de mitrailleuse: "Des niaks, connard, qu'est-ce que tu crois?....oh pardon, mon Capitaine! Y'a des niaks près des barbelés! Mais j'crois que j'me les suis fait!"
Pourvoyeur: "Tu t'es rien fait du tout! Ecoute!"
Servant de mitrailleuse:"...ah merde, il appelle ses potes! Balance une fusée!...Tu t'crois increvable, hein? Tu t'crois increvable?"
Pourvoyeur : "Arrète tes conneries, il en reste qu'un! Planqué sous les cadavres de ceux que t'as crevé!"
Willard : "Qui est votre officier commandant?
Servant de mitrailleuse:"...C'est pas vous?...(il recommence à tirer.) Tu continues à faire le con, hein? J'vais t'en mettre plein l'cul! Ca va être ta fète, tu vas voir, pédé! Yahahaha!!!"
Pourvoyeur : "Mais putain, y'a plus qu'des macchabées!"
Servant de mitrailleuse: "...Va chercher la Fumette! Va chercher la Fumette, bordel, vas-yyyy!"
Pourvoyeur : "Ca va, ça va! J'y vais!"
Le niak (dans le lointain) : "Alors, GI, Fumier? Enculé de GI!"
Pourvoyeur : "Hey, La Fumette! La Fumette! Y'a un niak près des barbelés, tu l'entends? Tu l'entends?"
Le niak (dans le lointain) : "Enculé de GI! Hey! GI! enculé!"
Pourvoyeur : ..."Faut qu'tu l'exploses!"
Servant de mitrailleuse:..."Tu l'entends, près des barbelés?"
La Fumette :"...ouais."
Servant de mitrailleuse:"Tu veux une fusée?"
La Fumette : "...Non...Il est tout près. Tout près d'nous."
Le niak (dans le lointain) : "Eh enculés, vous venez? Enculés! En-cu-lés de GI!...Alors, GI? Fumiers! Enculés de GI! Viens, viens enc..."
Klunkkk!...Boum.
"..."
La Fumette : "Pauv'fiotte!"
Willard (à La Fumette) : "Hey, soldat, vous savez qui commande, ici?"
La Fumette (il sourit) : "Ouais!" (Il s'en va).



Clairière en sous-bois standard, un lumineux après-midi de septembre. Les adorables lapereaux duveteux qui grignotent le trèfle tendre au coeur des fourrés bas feraient mieux de se pousser vite.
Dans un fondu enchainé de toute beauté, une compagnie Blindée FNFL au grand complet se matérialise au centre de l'espace libre. Sprotch, fait le lapereau.
Du haut de sa tourelle, Torquemada fait un rapide tour d'horizon. Tout est calme. Trilles oiseleux contrepointant le feulement feutré des Porsche Typ 100/3; coups de tonnerre lointains et ininterrompus marquant l'endroit où les troupes Allemandes sont en train de se faire écharper.
Torque finit de prendre ses repères et désigne un sentier qui part vers le Nord d'un grand geste du bras.
-"On y va! scouts en avant, TD en support sur les flancs! Gaffe, vous exposez pas!"
Rugissements de moteurs, chenilles souillées de sang et de fourrure duveteuse qui se mettent à tourner. Colonne impeccable qui quitte le spawn en direction du tonnerre lointain.
Dans quelques minutes, ces connards de lapereaux survivants auront tout oublié, et ils reviendront brouter le trèfle et le chèvrefeuille.
Jusqu'à la prochaine fois.

Les premières colonnes d'Allemands en déroute apparaissent à la nuit tombante.
Groupes d'hommes hâves, dépenaillés, désarmés pour la plupart, qui répriment le mouvement de panique initial à la vue des blindés en reconnaissant les croix noires et les insignes de compagnie de la Magdeburger. Où sont les Russes? Ah ben on croyait que c'était vous. Ils sont partout, Herr Hauptmann, on en croise dans tous les putains de coins de cette putain de forêt, à croire qu'ils vivent sous les champignons. ("Comme les schtroumfs, quoi!"- "Ta gueule, Koyoth!"). Nos lignes? quelles lignes? On s'est fait défoncer de tous les cotés, Herr Hauptmann. On sait pas où est le front, on espère juste qu'on s'en éloigne. On a été obligés d'abandonner nos Panzer, plus d'essence, plus de munitions, des pannes à répétition. Des Tigres? c'est quoi? Des chars comme les vôtres? C'est la première fois que j'en vois, z'ont l'air solides, quand même. C'est des nouveaux engins, ça se voit; peut-être qu'avec ça, vous pourrez stopper ces putains de Russkoffs de merde. Pour trouver les Ivans, fastoche; vous suivez les cadavres. Imparable. Bon, vous m'excusez, Herr Hauptmann, mais je dois rejoindre ma Compagnie. Enfin, j'espère.
-"Vous avez entendu, Xav et Paledan?" La voix de Torque sur le TS est anxieuse.
-"Ouais."
-"Ouais. Curieux qu'ils aient jamais vu des Tigres."
-"C'est ce que j'me dis. C'était des tankistes, ils devraient être au courant, non? c'est pas précisément discret, un PZ Abteilung. Une cinquantaine de chars, non?"
-"En théorie. En pratique, entre les pannes et les chars pas livrés, on doit tourner plus vers la trentaine" fait Palédan. "Mais bon, ça reste imposant. C'est bizarre. T'es sûr de tes sources?"
-"WG a été très clair, très précis, des données au millimètre, comme la dernière fois. Et pourtant, 5 PZIII dans le désert de Lybie, c'est quand même plus difficile à repérer que 50 Tigres dans le Kouban!"
-"Pas sûr. Oublie pas que nous n'avons pas trouvé trace de ce Pz Abteilung de tigres dans l'Ordre de Bataille de la 13ème PZ DIV, et pourtant on a accès à pas mal de données de nos jours", pédantise Xav. "Y'a là quelque chose de...curieux."
-"Tu l'as dit. Bon, on va continuer à se rapprocher des coordonnées que nous avons. A tous: progression TRES prudente! Si c'est du Popov, on tire et on réfléchit APRES! Et si y'a doute, on ouvre le feu!"
-"On réfléchit après? Ca c'est le style Torque comme on l'aime!"
-"Tenrou?"
-"Oui?"
-"Ta gueule. En avant!"

Progression prudente le long d'un chemin défoncé, Vpierrev en tête, conduisant d'une main, l'autre serrée sur sa 75 cl "Cantillon Lou Pepe Kriek", histoire de se refaire une bouche après toute cette poussière; Koyoth en ailier. Ah, on dirait que devant, ça se dégage. on doit sortir de la forêt...doucement; dooooucement; voilà, d'ici on devrait voir...quelque...cho...
Putain de merde.
Recule. Doucement. Ils t'ont pas vu. Caaaalme. Voilà. Stoppe le tank. Signal visuel convenu avec Koyoth pour "stop", appuyer sur le bouton "Push to Talk", sans trembler STP.
-"Torque, c'est Vpierrev, là."
-"Oui, Pierre? du nouveau à l'avant?"
-"Ben...arrète ton char et viens voir, s'il te plaît."
Quelque chose dans la voix de Vpierrev empèche Torquemada de le questionner plus avant sur le TS, où tous les autres écoutent. Ce quelque chose...pas cool. "Tout le monde en attente! Soyez prèts! Palédan, Méthios, vous m'accompagnez à pied!"
Extirpation de la tourelle, avance à pied le long du sentier défoncé par les chenilles et les bottes, rendu encore plus traître par l'obscurité qui s'installe progressivement. Les autres le suivent en silence. Les Léopards de Vpierrev et Koyoth sont immobiles un peu avant l'orée du bois. Koyoth est appuyé sur sa caisse, l'air calme comme d'habitude, fumant son cigare qui pue avec peut-être une désinvolture trop désinvolte pour être vraiment désinvolte. Qu'est-ce qui se passe, bon Dieu?
Torque l'interroge du regard.
Koyoth leur fait signe de le suivre et de le suivre discrètement. Courbés, précautionneux, ils s'approchent d'un fourré d'où l'on peut distinguer l'orée du bois. Vpierrev est là, scrutant avec ses jumelles. Il jette un oeil par dessus son épaule, fait "chut" avec le doigt devant sa bouche et fait signe à Torque de se mettre à plat ventre à coté de lui. Dégageant ses jumelles infrarouges de leur étui, Torquemada s'exécute. Vpierrev n'a même pas besoin de lui montrer où regarder.
Nom de Dieu de putain de bordel de merde.
Pas d'erreur possible. Ben ça alors.
Un léger sifflement à sa droite lui apprend que Méthios voit la même chose que lui; à sa gauche, le chuchotement de Vpierrev n'est pas exempt d'un certain chevrotement, ce fameux "quelque chose" pas cool dans sa voix tout à l'heure. Plus de doute, c'est bien la peur, et Torque le comprend fort bien.
Lui-même sent les doigts glacés de la terreur lui comprimer les entrailles.
-"Je croyais qu'on devait tomber sur des T34-76 où du BT70" sussurre Vpierrev dans son conduit auditif."Y'aurait pas comme qui dirait un léger problème, là?"
Torque n'a pas besoin de répondre. il tourne la tête et dévisage Méthios et Palédan, sur les visages desquels il peut lire la même stupeur que celle qu'il devine sur sa propre face.
Merde alors.
-"Au moins deux IS8, ça c'est un ST1, IS7, je vois un Objekt 704 là-bas, je pense que les formes qu'on distingue derrière sont des arties Soviet tier VII ou VIII, Objekt 212 ou 261, faudrait s'approcher plus." La voix de Koyoth est légèrement plus forte que la prudence le dicterait, en même temps, c'est Koyoth. "Mais pour ce qui est de s'approcher plus...faut pas compter sur moi."
Tu parles.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Invité le Mer 4 Juil 2012 - 15:50

Traitrise !!!!

On as quoi nous ?.. AH oui du tigre ? 88/L71 ? ça passe facile, si tu sais ou tirer Smile
Je vois pas pourquoi on devrait s'en faire I love you

ps: un ou deux T-54 ça aurait été la classe I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par olrik le Mer 4 Juil 2012 - 18:36

Chapitre II



Click!
Clint Eastwood VS Don Rickles VS Donald Sutherland, "De l'or pour les braves" de Brian G. Hutton.

Crabkin : "D'accord, Kelly. Qu'est-ce que c'est... Qu'est-ce que tu veux?"
Kelly : "Eh bien, je veux...20 mitraillettes Thomson, 2 mitrailleuses calibre 30, 2 bazookas, 2 postes de radio, et 3 jours de rations, fournitures et munitions pour une section d'infanterie au combat."
Crabkin : "Oh...rien que ça?"
Kelly : "Mhh...non. Je veux aussi le dossier des renseignements opérationnels de tout l'secteur et je l'veux dans...2 heures."
Crakbin : "C'est facile. Et...qu'est-ce que ça m'rapporte?"
Kelly : "Une partie d'la recette."
Crabkin : "Quel genre de recette?"
Kelly (sort un lingot d'or de son sac) : "CE genre de recette."
Crabkin (prend le lingot, le soupèse, passe un coup de téléphone) : "Allo, Easy?...Oui, c'est moi, c'est moi. Ecoute, donne moi les cours de l'or, ce matin, à la Bourse de Paris...Oui, tout de suite, et grouille-toi." (Il raccroche)."Combien penses-tu en récolter, des comme ça?"
Kelly : "Il y a 14 000 barres."
Crabkin : "14...14 000 barres d'or? Ohohoh! Tu as bien dit 14? Ecoute, mon coco, laisse-moi donc t'offrir cette bouteille de scotch! Alors, voyons un peu...14 000 barres! C'est magnifique! Où sont-elles?"
Kelly : "Dans une banque."
Crabkin : "Dans une banque? tu es devenu très ambitieux, ces derniers temps...Tu penses pouvoir dévaliser une banque sans t'faire pincer?"
Kelly : "La banque est aux mains des chleus."
Crabkin : "La banque est aux mains des chleus...oooouais!...un crime parfait comme je les aime!" (Le téléphone sonne) "Allô! Oui, oui, Easy...oui, j'ai noté." (Il raccroche). "Alors...906, je retiens 5; 28 + 5 ça fait environ...1 600 000 dollars! Et qu'est ce qui t'faut encore?"
Oddball (Du haut des caisses) : "Vous pourriez peut-être vous offrir des blindés."
Crabkin : "Comment t'es arrivé là-haut, toi?"
Oddball : "En catimini."
Kelly : "Qui c'est, c'mec là?"
Crabkin : "Oddball, dit "Le cinglé"."
Oddball : "J'ai trois tanks sherman dans la cour..."
Kelly : "De quelle unité tu dépends?"
Oddball : "Pour l'instant, on ne dépend de personne!" (Il descend des caisses).
Kelly : "Qui est l'officier qui vous commande?"
Oddball : "Il a été décapité il y a un peu plus de 6 semaines par un obus de 88, mais on a pas porté son deuil. Ce fumier cherchait à nous faire tuer depuis qu'on a débarqué sur les plages normandes. C'est horrible."
Crabkin : "Il n'a pas envoyé de faire-part au QG, grâce à quoi je touche sa ration de whisky."
Oddball : "Nous concevons notre mission dans un dessein purement...défensif. Tandis que nos vaillantes divisions progressent à toute vitesse, que le moindre troufion s'évertue à se comporter en héros, nous nous tenons résolument en réserve, au cas où les Allemands lançeraient une contre-offensive qui menacerait Paris où...peut-être même New York... afin d'intervenir et de les arréter. Mais pour 1 600 000 dollars, on peut bien jouer les héros pendant...3 jours!...3 blindés, ça donne plus de poids dans ce genre de...coup de main..."
Kelly : "Et où sont-ils, tes Sherman?"
Oddball : "Ils sont là, dehors...suis-moi, j'vais t'les montrer."


-"Traîtrise!"
-"Oh, de suite les grands mots, Ploi."
Réunion de crise au fond des bois, par une tiède nuit de Septembre embaumée par les senteurs enivrantes de la nature indomptée (avec une légère touche d'huile de moteur, d'essence, de cahouètes et de crasse fraîche). Sentinelles postées, petit feu discret, tout le staff rassemblé, saucisses et patates au feu de bois.
-"Moi chuis désolé, mais si ça c'est pas une entourloupe signée WG, alors moi je suis la fée Kyoshette!" Ploi fait jouer la culasse de sa Fallschirmgewehr 42 à vide, signe d'énervement. "Déjà qu'on s'est bien fait niquer avec leur patch 7.4, écran rouge, modes de jeu moisis, et tout ça, alors là c'est le bouquet!"
Brouhaha d'acquiescement général dans les rangs, surtout venant de ceux qui n'ont pas de Windows 64 bits.
-"C'est vrai, mes stats sont en chute libre depuis leur putain de patch!" éructe Ogive. "Avec tous ces noobs qu'ont toujours pas pigé le sens du mot "défendre"..."
-"Messieurs, du calme!" recadre Torquemada. "On est pas là pour faire le procès de WG, mais pour remplir notre mission au mieux, récupérer un Tigre stock, et le ramener intact dans notre époque! Personne nous a forcés à nous retrouver ici, je vous le rappelle! Cette opération est basée sur le volontariat!"
-"Si tu m'avais annoncé la présence d'une armée de tier IX et X soviets en face de nos tier VIII, je t'aurais vite dit où tu pouvais te fourrer ton volontariat!" rigole Olrik derrière sa flasque de Vieux Rhum Nick Tamerh (*).
-"Folie!" négativise Xav. "3 tier d'écart rien que sur les heavys, c'est le pire Matchmaking que j'aie vu! Et j'en ai vu!"
-"Evidemment", reconnaît Torque, "la présence de cette Task force imposante change quand même pas mal la donne. On a toujours la possibilité de se barrer discret, de laisser tomber et de rentrer au spawn; de là on retourne au 21ème siècle, et on oublie les dollars, les golds, et tout ça. Les autres comprendront facilement qu'on ait chié dans nos frocs, après tout, si on pense qu'on est pas assez bons..."
-"De quoi?" Koyoth en a lâché sa saucisse dans le feu. "Alors là...personne pourra JAMAIS dire que j'ai chié dans mon froc! Non mais oh, les gars, vous allez vous dégonfler comme des grosses fiottes?"
Dans l'épais silence qui suit, Torquemada pense que ça y est, ils vont abandonner, c'est foutu. Adieu T110, nouveaux TD Français avec équipages boostés, piscine avec vue sur Europapark, soirées Bratwurst, distillerie privée dans la cave et vison pour madame. Merde, je vais me faire crever par ma femme.
Puis Volgy prend la parole.
-"Moi, je dis qu'il faut tenter quelque chose. J'ai vraiment besoin de ces golds, avec tous les chars que j'ai débloqués, si je dois grinder des crédits normalement, même avec le prémium, Navyfield 2 sera sorti que j'aurai pas fini."
Torque fait un tour d'horizon du regard. Les visages sont fermés, mais les yeux ne fuient pas.
-"J'en suis" fait Bonobo.
-"Crever de ça ou d'autre chose..."
-"Au moins on se battra pour quelque chose qui en vaut la peine, pas pour 900 exp. de merde..."
-"Si on sait où tirer, on perce n'importe quoi avec un 88 L/71..."reconnait Ploi du bout des lèvres.
Xav hausse les épaules sous sa pelisse en Panda (les nuits sont fraîches dans le Kouban, des fois). "je persiste à dire que c'est une folie. Mais je suivrai l'avis de la majorité." (**)
-"On tente le coup, alors? Tout le monde en est?"
Acquiescement général, pas enthousiaste, mais bon on s'en contentera.
-"Ceci dit" Capélotise Palédan qui a gardé le silence jusque là, "y'a quand même une énorme anachronie juste devant notre nez, là. Non seulement on devrait pas tomber sur ces tanks ici à cette période de la guerre, mais la moitié de ces engins n'ont pas VRAIMENT existé, c'est juste des Blueprints dans le meilleur des cas. On assiste ici à une modification de l'Histoire d'une ampleur énorme, dont les ramifications donnent le vertige si on y pense un petit peu. Je serais d'avis, pour ma part, de rentrer, de contacter WG, de demander des explications et de réfléchir avant de lancer une bataille Tier X en septembre 1943."
-"Qui parle de lancer une bataille Tier X?"
Philotas retire lentement du feu sa brochette improvisée sur laquelle un morceau de Tilsiter approche à vue d'oeil (et de nez) de la cuisson parfaite. Il regarde son morceau, le hume, rajoute une lichette de fendant (pour le croustillant) et remet sa brochette au feu, pas trop près. Le silence s'installe, juste ponctué par les grognements de Koyoth qui se brûle en tentant de récupérer sa saucisse.
Torquemada s'arrache le premier de la fascination qui s'est emparée de tous.
-"T'as une idée?"
-"Vous nous avez fait venir, Larkin, Ploi et moi, pour un soutien d'infanterie d'élite. On a des armes de poing et des munitions pour tout le monde dans le SDKfz. Je suis allé voir tout à l'heure le camp adverse depuis l'orée du bois, et j'ai fait deux trois observations qui peuvent s'avérer capitales."
-"Accouche, merde!"
Philotas sourit, de ce sourire inquiétant qui l'a fait surnommer le "Fantômas du Cervin".
-"Primo, ces chars ont des écussons de compagnie WOT. Un aigle à deux têtes Blanc sur fond rouge avec "Siema" au dessus et "Pozzdrav PL" au dessous".
-"Meeeerde...des Polaks!" facepalme Xav."C'est complet".
-"Ca explique pas mal de choses..."marmonne Palédan.
-"Secundo, ces chars sont complètement dépourvus de soutien d'infanterie, puisqu'ils doivent sûrement venir comme nous du jeu. Quasiment aucun garde, ils se sentent tellement sûrs d'eux avec leurs Tier X...J'ai aussi remarqué plusieurs caisses de Vodka Polonaise en train de rafraîchir avec des pains de glace au centre du camp."
-"De la Zubrowska, tu crois? A l'herbe de Bison?" C'est évidemment Olrik qui intervient ici, mais les autres sont aussi suspendus aux lèvres Helvétiques.
-"Avec un peu de chance, on pourra vérifier ça d'ici peu,"laisse tomber Philotas. "On en revient à une opération d'infiltration-commando avec éventuellement diversion, et ça...c'est carrément dans nos cordes, les gars. On a TOUS ici au moins joué à Métal Gear, assassin's Creed, Commando, Splinter Cell ou quoi ou qu'est-ce, pas vrai?" Philotas relève les yeux de sa brochette et re-sourit. Fantômas au Camping.
Autour du feu, les visages s'éclairent sous la lampe-torche de la compréhension.
-"Joli", laisse tomber Tenrou du haut de ses moustaches. "Carrément joli. Beau, même."
-"Bon, on finit nos saucisses et on s'y colle!" décide Torquemada. "Calmos sur les boissons pour l'instant, on se rattrapera sur leur Vodka glacée, après."
-"Ca c'est parlé!" conclut Olrik.

(*) Il en reste encore un peu du tome II, "le fils du Noob".
(**) C'est à des phrases comme ça venant de Xav qu'on reconnaît qu'on est en pleine science-fiction.


_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par torquemada le Mer 4 Juil 2012 - 20:56

trop bon , j'adore ! Very Happy

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Paledan le Mer 4 Juil 2012 - 21:53

Ploi123 a écrit:On as quoi nous ?.. AH oui du tigre ? 88/L71 ? ça passe facile, si tu sais ou tirer Smile
Je vois pas pourquoi on devrait s'en faire I love you

C'est du Tigre historique, pas les délires de WOT où les PzIV peuvent s'habiller avec une tourelle de Panther mais les chars français sont équipés de canons moins puissants que l'historique.
Donc le 88mm c'est un /L56. Pour le /L71 et les 50% de pénétration supplémentaire, il faut le Tigre II.

Toujours aussi sympa, dommage qu'Olrik doive passer les deux prochains moins les orteils en éventail à travailler d'arrache-pied ! albino <= ceci est un lapereau trop mignon. (et je n'ai jamais joué à assassin's creed et autres, désolé... cékoikidi le Suisse ?)
avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Invité le Jeu 5 Juil 2012 - 10:46

Paledan a écrit: albino <= ceci est un lapereau trop mignon.
Pour moi c'est surtout un con de lapin albinos. Il me fait penser à quelqu'un d'ailleurs, mais j'arrive pas à mettre de nom, comme ça, là.
Paledan a écrit:(et je n'ai jamais joué à assassin's creed et autres, désolé... cékoikidi le Suisse ?)
Voyons, les jeux d'infiltration où si tu laisses traîner un cadavre, ou marche en pleine lumière, ou tire au fusil à pompe tu as quasiment perdu, tout le monde y a joué.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Terou le Jeu 5 Juil 2012 - 12:16

Philotas a écrit:Voyons, les jeux d'infiltration où si tu laisses traîner un cadavre, ou marche en pleine lumière, ou tire au fusil à pompe tu as quasiment perdu, tout le monde y a joué.
Génération de kikoolol noob kalash CS Medal of Call of Honor Evil or Very Mad Plus personne pour jouer à des vrai jeux à l'ancienne Sad (Commando RAAAHHHH !!!) (Assassin's Creed et MGS sont bien aussi (sauf MGS II...))
avatar
Terou
Samouraïllette

Nombre de messages : 1323
Age : 29
Localisation : *
serveur : Hood
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par ElGringo le Jeu 5 Juil 2012 - 14:51

les premiers splinter cell aussi
avatar
ElGringo
GoldStringer

Nombre de messages : 189
Age : 33
Localisation : Le Havre
serveur : Hood
Date d'inscription : 19/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par olrik le Dim 5 Aoû 2012 - 15:48

Chapitre II (suite).


Musique.
William Holden, Ernest Borgnine and the Bunch VS the Mexican Army : La Horde Sauvage de Sam Peckinpah (1969).

Dutch : "Mapache??"
Pike : "J'espère juste que ce ne sont pas des gars de Villa."
Lieutenant Herrera : "Hola! Nous sommes des amis! Nous venons de la part du Général Mapache!"
Pike (à Dutch) : "Dis à celui qui est en tète de se rapprocher...seul."
Dutch : "Hey, jefe! Ven tu! Solito, huh?"
Lieutenant Herrera : "Je viens! (Il approche) Je suis votre ami, vous vous souvenez? Nous sommes amis! Nous tous! J'apporte l'amour et l'affection du Général!...hey! Vous avez apporté les armes avec vous! Bravo! Bravo! Belle action que vous avez fait! Je suis chargé de vous escorter jusqu'au Général!"
Pike (à Dutch) : "Dis-lui de venir plus près."
Lieutenant Herrera : "J'ai entendu! Je viens, mon ami!"
Pike (Prend le cigare de la bouche du Vieux et montre l'extrémité de la mèche lente qu'il tient): "Tu sais ce que c'est?"
Lieutenant Herrera (remarque la dynamite aux flancs du chariot) : "...Cuidado!"
Pike : "Un seul souci...pas d'armes pour le Général!"
Lieutenant Herrera : Huh...hahahahaha...très malin! Très malin de votre part, putain de Gringos! Comme ça, personne ne peut voler les armes!"
Pike : "Personne."
Lieutenant Herrera : "Je n'ai pas peur! (montre ses hommes qui tiennent le chariot sous leur feu) Ils n'ont pas peur! Si vous faites sauter le chariot, vous mourrez! Où alors nous vous tuons vite fait! Mais nous sommes des amigos!"
Dutch (aux frères Gorch) : "Montrez leur, les gars".
(Les frères déhoussent la mitrailleuse. Un des soldats panique et tire une balle.)
Lieutenant Herrera : "Halta al fuego! No disparen! No disparen! Attendez!"
Lyle Gorch (à son frère) : "Démarre la fète, Tector!" (Tector prend sa visée sur la mitrailleuse.)
Lieutenant Herrera : "Halto al fuego!"
(Pike allume la mèche).
Lieutenant Herrera : "...s'il vous plaît! Coupez la mèche!...s'il vous plaît!"
(Pike coupe la mèche, en prenant son temps.)
Lieutenant Herrera : "Quien fuere?...quien fuere?" (le soldat lève son arme).
Lieutenant Herrera : "Maten lo!" (le soldat se fait descendre.)
Lieutenant Herrera : "Le Général attend à Agua Verde, pour vous rencontrer!"
Pike : "Dites au Général qu'un de nous viendra demain pour la transaction. Un seul souci...pas d'armes."
Lieutenant Herrera : "Huh huh...Muchachos! Vamonos!...Hah! Putain de Gringos!"
(Ils s'en vont.)


LEVEL 1.
Objectifs : éliminer les 4 gardes, faire une diversion au centre du camp.


Ploi - Philotas - Larkin.

Ploi se glisse jusqu'à la lisière du fourré, doucement, sans remuer une seule brindille. Il amène lentement son arme en position, et vérifie sa visée dans sa lunette infrarouge IR1X (spécial combat de nuit, débloquée y'a lurette sur BF3). Parfait. Il jouit d'une magnifique vision du camp Polonais, depuis le feu de camp jusqu'aux tentes principales. La plupart des tankistes sont regroupés autour du feu, en train de faire griller des trucs gras en devisant grassement dans leur idiome à base de X et de Z. Putain de Polaks.
Un léger fumet de fromage fondu l'informe que Philotas le rejoint, dans un silence quasi-surnaturel. Il tourne lentement la tète et croise le regard de l'helvète, prèt lui aussi à ouvrir le feu au signal. Une ombre de sourire ourle les lèvres de Philotas, seul indice de l'excitation d'avant action qu'il doit ressentir, tout comme Ploi. Larkin, conformément au plan, doit être en train de s'installer en haut de son arbre, sniper Japonais style. Pas fastoche avec ses talons, mais il a insisté. Ses oignons, après tout.
Ploi positionne son sélecteur sur "coup par coup" dans un petit clic de mécanique bien huilée, assure la crosse de son flingue au creux de son épaule, et cible sa victime avec soin. Un petit gros, qui avance de long en large, en lisière du camp. T'es déjà mort, connard, et tu le sais pas. Réserve-moi une table au Valhalla. Pas trop près des chiottes.
Ploi attend que la sentinelle soit invisible depuis le camp; maintenant.
Chuintement. La silhouette dans le viseur infrarouge se tasse sur elle-même, chute silencieusement. Headshot.
Chuintement à coté de Ploi. Philotas décolle son oeil de l' oeilleton de son viseur. Le gloussement appréciatif est quasi-subliminal, tellement il est discret. Ploi n'a même pas besoin de vérifier que la cible de Philotas est headshottée elle aussi, il connait son homme. La voix de Larkin dans l'oreillette.
-"Propre. Pas de réaction des autres. Joli, les gars."
Maintenant, on attend la diversion. Philotas sort son couteau (Suisse, évidemment). Juste le temps de graver une nouvelle encoche sur sa crosse.
S'il trouve de la place.
Sentinelle 1 & 2, check.

El Gringo.

Tâter le sol devant soi, avec prudence, s'assurer de tactu que rien ne risque de craquer ou de bruisser sous son pied, avancer d'un pas, recommencer. Ce petit jeu lui rappelle le bon vieux temps, l'entrainement sur Splinter cell, les stages de commando à Metar Gear, le défoncage des top scores sur Assassin's Creed. Je savais bien qu'un jour ça me servirait.
Ses yeux habitués à l'obscurité fouillent la nuit, mais il sait quasi instinctivement où se trouve sa cible. C'est juste pour être sûr, après tout il est possible (mais peu probable) qu'une autre sentinelle soit passée inaperçue lorsqu'ils ont préscouté la zone. Encore un pas.
La silhouette massive du garde emplit presque tout son champ de vision, à présent. Il lui tourne le dos. Le pôvre.
Tâter, s'assurer, avancer. Dans sa main libre, son arme est prête.
Mutin de sa paire, fait pas chaud, quand même. Vivement que ça soit fini.
Le garde fait un mouvement. El Gringo s'immobilise, aussi inamovible qu'un Maus déchenillé. Merde, y fait quoi, ce con? La sentinelle assure son arme à la bretelle, semble fouiller un truc, porte une main à sa bouche. Crissement. Une flamme ténue, un claquement, un bruit d'expiration/expiration. Odeur de tabac. Fumer tue, ducon, tu vas voir.
Allez, on y va.
Rapide comme l'éclair, El gringo passe son lacet autour du cou du garde, fait un tour mort, et serre. En même temps, son genou vient s'appuyer violemment au milieu du dos du gars.
Le lacet mord dans les chairs tendres du cou, pénètre, tranche dans la jugulaire. Si violente est la traction qu'El Gringo sent crisser les vertèbres.
Encore quelques secondes.
Voiiiilà.
El Gringo accompagne le corps sans vie jusqu'au sol, silencieusement. Juste un léger glouglou quand le sang jaillit de la blessure, alors qu'il retire son lacet. Une belle arme, on trouve quand même des trucs super sur le net.
Corde à piano enrobée de tissu, existe en 5 tailles, de S à XXL, plusieurs couleurs disponibles, indétectable, discret, pas cher. Bon, c'est pas tout ça.
El Gringo renfile son string en chuchotant deux mots brefs dans son micro.
Sentinelle 3, check.

Xav 81.

Xbradekz Xpoltroixziowski a les boules. Putain tu le sais, merde, à chaque fois c'est pareil. A chaque fois, c'est un réflexe, tu fais papier, et les autres le savent. A chaque fois, ils font ciseaux, et tu perds. Merde, t'es con. Résultat, au lieu de te la péter auprès du feu, t'es là comme un con, à te faire chier dans le noir. Merde. La prochaine fois, je ferai pierre, ils seront bien attrapés.
Xbradekz soupire et détourne les yeux du camp et de sa chaleur à lui refusée. Il scrute l'obscurité, excédé. A quoi ça sert ces conneries, mer...
Oh oh.
Une silhouette, massive. C'était pas là, ça, la dernière fois, non? C'est marrant, on dirait...zarbi.
Xbradekz fait un pas, en relevant le canon de son pétard. Il s'immobilise, son cerveau épais refusant d'admettre ce que ses yeux voient.
Un panda.
Un putain de panda qui le regarde, les bras croisés.
Un regard à la fois triste et réprobateur. Un regard quasi hypnotique.
Xbradekz esquisse un mouvement pour mettre le panda en joue, prend une inspiration pour donner l'alarme.
Le panda lève un sourcil.
Xbradekz se fige. Il ne peut rien faire, oiselet hypnotisé par le regard du cobra.
Il fixe le panda.
Le panda le regarde. Tristesse, réprobation, menace latente.
Comme animée d'une vie propre, l'arme de Xbradekz descend lentement et finit par pendouiller vers le sol au bout d'un bras tout mou.
Le panda décroise lentement les bras.
Une griffe se tend, doucement, vers Xbradekz. Un doigt se replie en crochet, s'agite lentement, va et vient.
Xbradekz fait un pas.
L'autre main du Panda fait un geste fulgurant, prolongée par une lame noircie à la suie.
La tête de Xbradekz vole dans l'obscurité. Le corps chute lentement sur le sol, l'air de ne pas croire à ce qui se passe.
Xav retire lentement la tête de son costume de panda. Ses yeux ont le même regard triste et réprobateur, ourlé d'une menace latente, alors qu'il contemple le corps sans vie.
Il a beau savoir que ça marche à tout les coups, c'est trop facile. C'en est déprimant.
Il hausse les épaules; don't mess with the panda.
Sentinelle 4, check.

Le skin made in Kyoshou est parfait.
Personne ne pourrait reconnaître un SDKfz dans le vieux camion Renault des années 1910 qui bringuebale aux abords du camp Polonais en pétaradant joyeusement.
Sur ses flancs rouillés et tachés, une vieille bâche sur laquelle est imprimée (en Allemand coté droit et en cyrillique coté gauche) la raison sociale de l'entreprise et (d'après Olrik) le meilleur des passeports pour endormir la méfiance en temps de guerre:

JAMES MAYBURN
NEGOCIANT EN VINS ET SPIRITUEUX DEPUIS 1790
Spécialité de Bordeaux, Bourgogne et vins fins du Rhin.
Fournisseur Officiel de S.M. le Tsar Nicolas II (à gauche) et de S.M. le Kaiser Guillaume II (à droite)
"Quitte à faire la guerre, autant boire le meilleur!!!"


Le camion fait une entrée remarquée dans le camp, s'approche du feu et freine dans un grand gémissement de plaquettes qui n'ont pas été changées depuis la Marne. Les Polonais n'ont pas de raisons de se méfier outre mesure, les sentinelles n'ayant pas donné l'alarme.
Les portières s'ouvrent, et Olrik et Torquemada descendent du véhicule dont le moteur a quelques soubresauts d'auto-allumage (on vous l'a dit, le skin de Kyoshou est parfait). Ils sont costumés en négociants Bordelais standard, pas une ride, pas une nuance de couperose ne manque.
-"Bonsoir Messieurs!"
La voix D'olrik est joviale, pleine de cette cordialité communicative de celui qui veut vous vendre un truc pas clair en vous faisant croire que vous faites une affaire.
-"mgjldfknodfuzcbn xqofblqskoabgsky?" déclare un Polonais qui s'approche semi-méfiant, bouteille de Vodka dans une main et Radom Vis 35 chargé dans l'autre.
Torquemada prend le relais.
-"Sprechen sie Deutch?"
La discussion se développe rapidement, Torquemada suivant le scénario : négociants en Alcool et vins fins, accrédités à la fois par l'Armée Rouge et la Wehrmarcht pour fournir aux éminents soldats qui souffrent sur le front des alternatives aux alcools péraves qu'on peut trouver dans les isbas Russes du coin après les viols et avant les incendies. Une oeuvre de salubrité publique, en somme. Des tarifs abordables, une qualité irréprochable, ça vous changera de l'antigel.
Olrik, un peu à l'écart, défait les fixations de la bâche et baisse la ridelle en distribuant des sourires à la ronde et en baragouinant des "come here, Messieurs! Spaciba! Siéma! Komm, Komm! Good alcohol, jaja, very nice!"
Un demi-cercle de Polaks à moitié bourrés se presse autour de lui, attendant les merveilles qui vont se dévoiler.
Olrik vérifie du coin de l'oeil que Torquemada est prèt. Torque prend l'officier par l'épaule pour l'amener vers le camion, le bout des doigts effleurant la carotide. Il est prèt.
D'un geste ample, Olrik fait coulisser la glissière de la bâche.
Méthios crie "Surprise!" et ouvre le feu à la MG 42 dans le tas. C'est le signal pour que les autres lancent le rush dans le camp avec leurs blindés.
Diversion réussie.


Dernière édition par olrik le Lun 6 Aoû 2012 - 8:29, édité 2 fois

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Invité le Dim 5 Aoû 2012 - 15:58

Propre le méthiosage des polak par méthios lui même Smile

La suite, la suite, la suite !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par torquemada le Dim 5 Aoû 2012 - 16:58

trop fort ! Very Happy

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Terou le Dim 5 Aoû 2012 - 18:20

Tout simplement énorme.

"Fumer tue, ducon, tu vas voir." XD

Xav en panda hypnothique...

Olrik déguisé en négociant de vin bordelais (mais pourquoi déguisé ?) Rolling Eyes
avatar
Terou
Samouraïllette

Nombre de messages : 1323
Age : 29
Localisation : *
serveur : Hood
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Paledan le Lun 6 Aoû 2012 - 1:18

Smile cheers
avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Paledan le Lun 6 Aoû 2012 - 14:18

En bonus: l'avancée victorieuse d'une unité mécanisée, sous des cieux plus cléments que la Russie.


(j'ai failli en faire un mini-quizz, mais la recherche est si facile de nos jours que c'est trop facile).
avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par vpierrev le Lun 6 Aoû 2012 - 18:24

Cool, un skateboard à chenilles. afro
avatar
vpierrev
Ex-buveur d'eau repenti

Nombre de messages : 1465
Age : 45
Localisation : Bruxelles
serveur : Europa
Date d'inscription : 05/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Paledan le Lun 6 Aoû 2012 - 19:54

Tu devrais avoir honte de te moquer de cet équipement, payé par les impôts de ton arrière grand-père ! Very Happy
avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par torquemada le Mar 16 Oct 2012 - 20:12

un petit up , paske ça me manque , vraiment....
même si beaucoup des heros ont disparus corps et biens . Sad

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par olrik le Mar 16 Oct 2012 - 20:32

torquemada a écrit:...même si beaucoup des heros ont disparus corps et biens . Sad
T'as mis le doigt pile dessus.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par torquemada le Mar 16 Oct 2012 - 22:53

donc RIP ?

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: TANK ASSES.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum