Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Nouveau mode de jeu WOWS
Sam 2 Déc 2017 - 8:03 par daudo

» Candidature Ler651
Sam 18 Nov 2017 - 22:38 par torquemada

» Nouveau code warplane limité ce week end
Dim 12 Nov 2017 - 19:03 par torquemada

» Tableau d'honneur
Sam 11 Nov 2017 - 18:39 par Salluste

» batailles de clan la semaine prochaine avec 6.12
Mer 8 Nov 2017 - 6:09 par daudo

» Les Italens arrivent aussi ....
Lun 6 Nov 2017 - 22:03 par AdmiralFrenchFry

» fan de stats : le(s) clans
Ven 3 Nov 2017 - 15:13 par torquemada

» Tachi Tachi Tachibannnaaa
Mer 1 Nov 2017 - 22:33 par torquemada

» Montana ou Kurfurst
Dim 29 Oct 2017 - 19:21 par Salluste

Le chat marin

Ouvrir le tchat dans une popup.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 27 le Sam 23 Nov 2013 - 13:04

Tu vas crever, Asdélika!!!

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Mar 6 Avr 2010 - 11:27

Acte XIV : « Umquam dormio. Maneo. Non cubo. Terra est, quae nonaginta (XC) gradus convertit. » (Chuck Norris).

"YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR!!!!!!!!!!!!!!" (*)
Des centaines de doigts pressèrent des centaines de touches "F".
Des milliers de canons marquèrent leur range dans l'espace (occasionnant l'habituel mélange de "OMG what a fucking Noob", "Sorry", "Kita in action, watch my torps", "X", "If you X, I shoot", "OMG I said X", et autres commentaires standards); la Grande Flotte Combinée s'ébranla dans un ordre suspectement parfait droit vers les premières défenses du QG TNF. Il y a un seul cerveau derrière tout ça, se dit Altharius.
Dans les casemates, les Gunners avaient la gorge sèche et les pantalons humides. Les pontons de la base résonnaient de signaux d'alarme, de messages urgents et inaudibles, du rugissement des grosses unités larguant les amarres dans la précipitation. Altharius contemplait le spectacle, une boule dans la gorge, depuis sa passerelle blindée de commandement. C'était la partie la plus ignoblement stackée qu'il ait jamais vue, et il était du mauvais coté.
Un terrifiant Torpwall fut laché en parfaite coordination par un nombre inouï de Kitakamis et presque aussitôt, des lueurs commencèrent à illuminer le périmètre de défense; les mines détonaient au contact des torpilles, le Torpwall s'élargissant creusait inexorablement un chenal pour les grosses unités venant derrière. Les lanceurs de mines automatiques commencèrent à lancer leurs charges, mais les mines détonaient plus vite qu'ils ne les remplaçaient. Les servants des grosses pièces fixes de 22" commencèrent à signaler qu'ils arrivaient à portée, mais que le spread serait déplorable. De toute façons, songea Altharius, dans une telle masse de navires, on risquait pas de manquer de cibles.
-"Laissez-les approcher encore un peu; que nos unités restent hors de portée pour le moment...concentrez le tir sur les plus gros BB, et lancez la première vague de chasseurs! FEU!"
La base toute entière vibra sous le recul de la salve.
-"Chef, on a Asdélika en ligne...il dit que c'est très important!"
-"Passez-le moi!"
Une autre salve partit vers les navires ennemis, alors que les impacts de la première creusaient des trous dans la ligne de front.

Asdélika entendait la rumeur des coups de canon en fond sonore alors qu'il résumait à son chef les résultats de sa visite chez Yams42000.
-"...Nous nous dirigeons à présent vers la base de Koyoth en orbite; nous allons tenter de nous faufiler à l'intérieur et de désamorcer l'arme secrète avant qu'il ne soit trop tard. Il faut impérativement que vous teniez jusque-là!"
-"Nous ferons notre possible, mais je ne peux rien garantir. Je garde nos navires en réserve, je les lancerai lorque la cohésion adverse se brisera un peu. Tâchez de faire vite!"
-"Faites-moi, confiance, Patron; et tenez bon!"
Asdélika se déconnecta et se retourna vers Olrik. "Fais bosser un peu tes engies, Overheate-moi tout ça, tu veux?"
-"Houla mon jeune ami, si tu crois que j'enfile des perles...je crois que tu confonds, on est pas à bord d'un H44, c'est une frégate! En plus avec les blessés qu'on a à bord..."
Asdélika considéra les formes immobiles sur les couchettes auprès desquelles s'activait un Vpierrev dessoulé à la serviette humide et au café salé. "Comment vont-ils?"
-"Si on savait les admettre dans un hôpital, y'aurait pas de problème...mais évidemment il me semble que c'est pas au programme, pas vrai? Je ferai ce que je peux...heureusement que la pharmacie d'Olrik est riche en Psychotropes divers!"
-"Tiens, Volgy, rends-toi utile, s'il te plait?" intervint Olrik sans se retourner. "Tu trouveras dans le deuxième tiroir du placard une pochette marquée "Double zéro Kétama Express"...fais-nous un petit joint, tu veux? Parait que ça calme la douleur...et tant que tu y es, remplis les verres. Pas de raison de se laisser abattre."

La bataille faisait rage dans l'espace autour du QG TNF. Des dizaines d'épaves diverses commençaient à encombrer les lignes de tir, et inévitablement, la belle ordonnance de la Flotte Combinée se dégradait quelque peu. Les cannonniers TNF réalisaient des prouesses sur les cibles nombreuses qu'ils avaient devant eux, mais de nombreux impacts avaient été enregistrés sur la structure de la base; des incendies se déclaraient un peu partout, efficacement combattus par les équipes de restorers. Altharius détacha ses yeux des lueurs du combat et balaya d'un regard dominateur les officiers de la passerelle. "Rapports de dégats? Evolution de la situation?"
-"Nous maitrisons, chef. L'ennemi reste à longue portée, et les dégats sont contrôlables. On dirait qu'ils attendent quelque ch...Qu'est-ce que c'est?"
Altharius regarda l'écran radar et pâlit. Une nouvelle formation arrivait en ligne, une formation en pointe de flèche, avec en avant un blip énorme..."Zoom! Vite!"
Un silence se fit sur la passerelle alors que l'écran géant se remplissait de la forme monstrueuse d'un Super-Hyper BB6 voire 7 et peut-ètre mème 8, 8 et demi. "Kézaco? (**)"
Les caméras se focalisaient à présent sur les drapeaux de proue qui montraient une croix de Lorraine sur fond blanc, inclu dans un losange mi-partie bleu et rouge. Le pavillon des FNFL; ça se corse, pensa Altharius(***).
-"On capte quelque chose, chef! J'envoie sur le circuit général!"
Les Hauts-Parleurs crachotèrent.
-"Koyoth à toutes les unités! Nous arrivons! A l'assaut, mes braves! Muhahahahahahaha!"

Koyoth switcha son communicateur. "Philotas? Tu peux lancer l'arme secrète."
-"Bien, Chef. C'est parti."

Philotas sourit et se retourna vers Kat et Aétise.
-"Allez-y les gars. En douceur, s'agit pas de tout faire sauter."
-"T'inquiètes pas, Philotas, ça va marcher!" sourit Katkatman en manipulant ses cadrans. Il appuya sur "Enter".

-"Chef! CHEF!! ALTHARIUS!"
-"Quoi? Que se passe-t'il?" L'opérateur montrait du doigt la jauge de SD de la base.
-Pourquoi ça descend? POURQUOI CA DESCEND?"

A bord de tous les navires TNF, mais aussi de tous les navires de la Flotte combinée, les capitaines regardaient avec incrédulité leur jauge de SD descendre inexorablement vers le niveau zéro d'un DD niveau 12. Les officiers lancaient des procédures de vérification qui ne donnaient rien; aucun problème, à part que le SD disparaissait. Les hurlements de rage et d'étonnement en plein de langues différentes et diverses encombraient les canaux de communication.
Koyoth sourit.
-"L'aspi-SD! Une idée à moi (****)! Mon dispositif pompe le SD de tous les navires du serveur..." le sourire de Koyoth s'élargissait à vue d'oeil en regardant sa jauge de SD qui grimpait au-dela de toute proportion à la vitesse d'un compteur de pompe à essence lors du plein de la Lamborghini Countach de société d'Altharius. "...et vient le stocker sur mon "Almighty Koyoth"! Je suis le seul à posséder du SD maintenant! Je suis INVINCIBLE!"

(A suivre).


(*) Spécial dédicace à Ploi123.
(**) Expréssion Néerlandaise signifiant à peu près : "mais diantre, qu'est ceci, par la Malapeste?"
(***) Altharius passe toutes ses vacances au Club Naturiste "U Poiloku" à Propriano.
(****) Quel menteur, ce Koyoth.


Dernière édition par olrik le Mar 6 Avr 2010 - 23:54, édité 1 fois

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4314
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Mar 6 Avr 2010 - 12:47

Very Happy merci olrik mais malheureusement trop tard Smile sa fait plaisir quand méme

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Mar 13 Avr 2010 - 11:46

Acte XV : Per otium ibis ?

Les grands génies du mal sont tous pareils. Un jour, alors que leur plan se déroule sans accroc, ils commettent une erreur grossière dans le feu de l'action, qui compromet fatalement leur plan. Par exemple le chef des méchants qui laisse le héros ligoté dans une fosse face à 120 crocodiles affamés et qui part sans vérifier que son ennemi est effectivement en voie de digestion (alors qu'en fait, gràce à une dent de crocodile habilement semée par le scénariste dans le sable de la plage, notre héros est déja en train de scier ses liens et de buter les premiers crocos à main nue; tout le monde sait ça, sauf le chef des méchants qui sort dans un grand envol de Cape). Koyoth lui mème, dans ses oeuvres complètes(*) reconnaitra plus tard que sa plus grosse erreur fut sans conteste le choix de l'escouade de garde sur SARKO lors de la grande offensive.
L'adjudant Skydiver se concentra intensément. Une fine sueur perla à son front, qu'il essuya avec son mouchoir à carreaux. Autour de lui, la patrouille entière retenait son souffle.
Le geste fulgurant de l'Adjudant était le pur fruit d'innombrables heures d'entrainement acharnées, souvent sous un soleil de plomb. Il fut parfait, et le projectile, rayon argenté à trajectoire parabolique, retomba précisément. Un claquement brisa la transe.
-"Oooh!" "Ahhh!"
-"Et, ça, Messieurs, ça ça fait Quinzeu! Quinzeu à sisse! Oh fatcheu!"
-"Bravo mon adjudant! C'était fabuleux, si, si, fabuleux!" Le Maréchal des Logis-Chef Rastacouaire riait jaune. C'était sa boule qui venait d'ètre soufflée, et l'apéro serait pour lui. L'adjudant avait le triomphe modeste, et le gosier inextinguible.
-"Mais mon ami, vous n'aviez auucune chançeu! Placée comme cela, votre boule était foutue! Beaucoup trop en avant! Une peutite revaaaancheu?"
-"Ah ça mon Adjudant, je vais plutôt laisser ma place aux Gendarmes, ils brulent de vous affronter...Gendarme Skilv?"
-"Oh merci Chef! Vous étes bon!"
-"De rien mon petit Skilv!"
Du reste des gendarmes parvint une faible rumeur : "chouchou! Fayot!"
L'adjudant, en tant que vainqueur, devait lancer le cochonnet.
Il traça le cercle dans la poussière et se concentra intensément. La brigade retint son souffle.

A trois mètres de la, les bras croisés, Olrik et Asdélika contemplaient la partie.
-"On pourrait passer avec un orchestre si on voulait."
-"Ah ça, c'est le meilleur squad pour la concentration."
Ils s'éloignèrent paisiblement sur le quai désert, rejoignant Volgy et Vpierrev qui transportaient à deux assez d'armement pour couler le Bismark.

Koyoth fondit sur la bataille comme un peloton de gendarmes mobiles dans un camping de Rave Bretonne. Ses doigts réglaient posément, ses salves précises commencèrent à oneshotter à tout va, ami comme ennemi. Il choisissait ses cibles comme on choisit ses vins. Un Kaiser...un petit SY...tiens la frégate, là...boum! Les salves qui le touchaient étaient aussitôt compensées par une SD qui continuait d'affluer à tout berzingue. D'ailleurs, la SD devenait tellement puissante qu'elle commençait à réparer au-dela des dégats subis, se renforcant automatiquement de seconde en seconde. Sur SARKO, Aétise fronça les sourcils. "Dis donc, Kat...tu veux venir voir ça s'il te plait?"
-"Mhh...surtension des paramètres du navire...risque de beug catastrophique...il faut arréter ça tout de suite, avant que ca nous pète à la gueule!"
-"Y'a un risque pour Koyoth?" La voix de Philotas était pensive.
-"Dans l'immédiat, non. Mais si on continue à pomper dans le pool de SD, une réaction a de grandes chances de se produire. Faut l'avertir au plus vite!"
-"On attend". Une main sur la crosse de son flingue, Philotas gratta une allumette sur le crane d'Aétise pétrifié. Il exhala une profonde bouffée. "On attend de voir...un petit peu."
Sur l'écran géant, L'Almighty Koyoth envoyait dédaigneusement Ad Patres trois nouveaux BB6 en deux salves bien ajustées. Philotas sourit. Vas-y, Koko (**), bute les moi tous, je te sens bien parti. Fais ça pour moi. Ensuite je m'occuperai de toi.

N.O.O.3 s'approchait à pas de loup le long du corridor central, ses féaux péones faire-valoir euh pardon, ses loyaux amis à ses cotés. Ils arrivaient devant la porte du PC central.
Ils tendirent doucement le cou de derrière un palmier en pot opportunément laissé la par un autre de ces scénaristes semeurs dont nous parlions tout à l'heure. Ils regardèrent discrètement la grande silhouette plantée devant l'embrasure.
La grande cape noire et la faux étaient un bon indice, déja; mais le casque surdimensionné d'ou sourdait la respiration rauque était comme une marque de fabrique.
-"Merde, ça c'est Darsh," grimaça Olrik. "On l'aura pas au Pastis."
-"Ouvrir le feu au Huge Canon ici, c'est pas la panacée...faudrait essayer de l'avoir par surprise, silencieusement, il doit avoir du répondant sous sa cape..."
-"Laissez-le moi", fit Asdèlika. Il mit le capuchon à demi-brulé de sa cape TNF sur sa tète, et sortit de l'ombre, silencieusement.
Darsh crispa ses mains sur le manche de sa faux.
-"NUL NE PASSE."

C'était la panique dans les âmes, c'était l'effroi dans les coeurs, c'était la chiasse dans les navires des deux factions. Les plus belles formations se débandèrent, les annonces de retraite fleurirent en haut des écrans. Comme une baleine dans un banc de Plancton, l'Almighty Koyoth aspirait les navires à sa portée et les réduisait en bouillie en se dirigeant inexorablement vers le QG TNF. Une lueur malsaine sourdait de ses sabords et les pixels de sa structure semblaient se distordre subtilement. Koyoth donna ses ordres. "Préparez la manoeuvre d'abordage! Commandos en position d'assaut! Amenez-moi mon armure personnelle!"
Altharius, superbe dans la panique dans sa tenue de soie sur mesure de chez Karl Lague R. Feld, hurlait ses ordres sur la passerelle vacillante."Tous les hommes à leur poste! Déclenchez la fermeture automatique et les dispositifs ultimes de défense! Défendez vous jusqu'à la dernière cartouche!" Oh, Asdélika! pensa t'il. Pourvu que tu nous sortes de là! Je ferai de toi mon héritier et tu épouseras ma fille, celle avec les gros nibards! (***)

(A suivre).

(*)"Et pourtant, c'était un si bon plan" Ed. Vandwest.
(**)Message réservé à Koyoth. Je te jure, j'ai vraiment tenté de résister. Mais sans déconner. Sérieux. Vraiment. Mais j'ai cédé à la tentation. Ne me hais point. Je regrette, oooh oui.
(***)Toute ressemblance avec un plan de carrière existant serait bien sûr le fruit du plus pur des hasards.


Dernière édition par olrik le Mer 14 Avr 2010 - 12:49, édité 1 fois

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4314
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Mer 14 Avr 2010 - 12:42

Acte XVI : Pumile exigue barbate !


-"JE T'ATTENDAIS, ASDELIKA. NOUS NOUS RENCONTRONS ENFIN DE NOUVEAU. LE CERCLE EST DONC COMPLET. QUAND JE T'AI QUITTE, J'ETAIS TON ELEVE. MAINTENANT JE SUIS LE MAITRE."
-"Bonsoir, Darsh. Tu as grandi en Force depuis notre dernière rencontre."
-"TU CONNAIS LE POUVOIR DU COTE OBSCUR. TU SAIS QU'IL NE PEUT ETRE SURPASSE PAR TES PITOYABLES GADGETS DE TNF. JE SUIS ICI POUR TE TUER, ASDELIKA. PREPARE-TOI A DEFENDRE TA VIE."
-"Tu sais de quoi y causent?" demanda Volgy de derrière le palmier. Vpierrev chuchota.
-"C'est une vieille légende...les TNF auraient eu les pouvoirs d'influer directement sur la matrice du jeu, d'invoquer des forces...on parle de monastères secrets où les jeunes apprentis sont initiés à des mystères transcendentaux!"
-"On dit que le Darsh a échoué à l'axamen final des TNF; depuis il aurait mal tourné et mis ses pouvoirs au service de Koyoth." Olrik sortit sa petite fiasque qui ne le quittait jamais. "Une lichette, les gars? De l'Authentique Poire 1936 vieillie en fût d'érable par les Frères Contemplatifs de L'Alambic Farceur! Une rareté!"
-"Fais voir un peu par là, tu veux, fieu?"
La faux de Darsh se mit à briller d'une lueur bleuâtre alors qu'il se mettait implacablement en garde. Asdélika sortit lentement de sa ceinture le Banhammer de cérémonie qui ne l'avait jamais quitté depuis son initiation. Le marteau vibrait insidieusement entre ses mains. Il laissa la Force s'emparer de lui, les sensations remonter à la surface.
Les deux armes se rencontrèrent violemment avec un "Dzwaaangggg" grésillant de bon aloi. Olrik s'assit plus confortablement.
-"On est bien installés, là. Manque que le Pop-Corn."

Le Almighty Koyoth défonça les portes blindées du hangar principal et s'encastra dans le quai avec une détermination indiscutable. Les sabords d'assaut s'ouvrirent, et les marines firent leur apparition, flinguant tout ce qui bougeait de leurs Krust 11" jumelés. Koyoth prit pied à son tour sur le quai défoncé, splendide dans son armure de combat intégrale avec doubles 18" à visée laser et lance-hedgehogs automatiques. L'armure était de plus reliée avec le central SD du vaisseau, conférant à son possesseur une puissance surhumaine. Il envoya d'une pichenette une carcasse de Croiseur Léger hors de son chemin, et la regarda défoncer le mur du fond et le poste de défense principal du quai avec un sourire béat. "A la passerelle centrale, les gars! Rappelez-vous, je veux Altharius vivant!"

-"On atteint les 100 mille milliards de SD, là! C'est...c'est monstrueux!" Katkatman en perdait son flegme breton proverbial. "Regardez le vaisseau ! Il..il change!"
Une hideuse mutation se produisait dans les structures du Almighty Koyoth. Les plaques de blindage commencaient à se couvrir d'une sorte de corne bleuâtre, l'excédent de SD cherchait à s'échapper de la structure limitée du Navire Géant. Katkatman se retourna vers Philotas, hiératique et distant.
-"Faut faire quelque chose, là! Si on ne bouge pas, des mutations catastrophiques vont se produire!"
Philotas dégaina et appliqua le canon de son arme sur le front de Katkatman en un seul geste fluide. Le silence dans la pièce devint assourdissant.
-"Tu ne touches à rien. Mème pas en pensée. Sinon j'appliquerai à mon grand regret les ordres de Koyoth lui-mème à ton égard. Tu devineras jamais?" Le clic de la sûreté qu'on ôte apporta un contrepoint ma foi fort explicite aux paroles de Philotas.
-"Tes...désirs sont des ordres...Chef."

Taille. Estoc. Parade, parade en tierce, revenir en ligne. Estoc, taille. Parade.
Le duel durait depuis trop longtemps au goût d'Asdélika, qui gardait à l'esprit la situation délicate des TNF. Mais il ne réussissait pas à trouver la faille dans la technique sans défaut de Darsh. Plus grave, celui-ci menacait à tout instant de percer sa propre défense, et Asdélika sentait sa confiance en lui s'ébrécher.
-"TU DOUTES."
-"Balivernes!"
-"JE TROUVE TON MANQUE DE FOI...DERANGEANT. UN TNF DEVRAIT ETRE CAPABLE DE M'OPPOSER UNE RESISTANCE PLUS IMPORTANTE. JE SUIS DECU."
Rapide et décidé comme Nicolas Sarkozy dans les jupes de Carla Bruni, Darsh engagea l'arme d'Asdélika dans une passe compliquée. Le Banhammer s'envola des doigts sans force de l'agent N.O.O.3 et alla se perdre au loin dans le corridor. Asdélika recula devant la faux menaçante, jusqu'à buter des épaules contre la paroi.
-"Tu es décidément devenu très fort, Darsh. Tu as gagné cette manche. Que vas-tu faire à présent? Me tuer?"
-"EVIDEMMENT, IMBECILE (*). TOI MORT, MON MAITRE DOMINERA LE SERVEUR ENTIER, ET JE REGNERAI A SES COTES."
-"Tu crois vraiment que Koyoth reconnaitra tes services? Allons, Darsh, tu le connais bien. Tu étais avec nous au monastère. Tu sais que Koyoth n'est loyal qu'envers Koyoth, et qu'il se sert encore une fois de toi. Souviens-toi de la Tarte aux Pommes."
-"CE N'ETAIT PAS MOI ! JE L'AI DIT AU MAITRE! C'EST PAS MOI QUI L'AVAIS MANGEE!" Pour la première fois, la voix de Darsh laissait transparaitre un sentiment: la colère. "C'ETAIT UN COMPLOT POUR ME PERDRE PASQUE J'ETAIS LE MEILLEUR! NUMERO UN AU SABRE LASER!"
-"Mais je suis tout à fait d'accord. Et à ton avis, QUI avait piqué la Tarte aux Pommes? QUI l'avait mangée et laissé les croûtes dans TON casier pour que tu te fasses choper? QUI avait intéret à faire ça sinon le numéro deux au classement, celui qui ne parvenait pas à te battre, un certain..."
-"KOYOTH." Les épaules de Darsh s'affaissèrent.
-"Tu vois, tu te trompes de camp dans cette histoire. Koyoth t'use et abuse de toi. Tu peux encore changer et secouer son joug de tes épaules."
Asdélika ébaucha un mouvement. Mauvais timing: la lame de la faux revint aussitôt menacer sa gorge.
-"IL EST TROP TARD, ASDELIKA. J'APPARTIENS CORPS ET ÂME AU COTE OBSCUR A PRESENT. JE NE PUIS REVENIR EN ARRIERE. DESOLE." La faux se leva.
Avec un bruit de gong parfaitement incongru dans une scène d'une telle intensité dramatique, le Banhammer vint écrabouiller l'arrière du casque de Darsh. Celui-ci s'écroula lentement. Vpierrev le termina d'un coup de pied vicieux dans les gesticules, histoire d'ètre sûr.
-"Bon, tout ceci est passionnant. Mais si on y allait?"

L'agent Skilv menait 12 à zéro.
Ca sentait la fanny pour l'adjudant. Sans parler, celui-ci dévisagea le Maréchal des Logis-Chef. La mimique était éloquente; si son protégé humiliait Skydiver, Rastacouaire le sentirait passer. Il fallait trouver une parade.
Rastacouaire regarda autour de lui. Une diversion, une diversion...voi-là!
-"Mon adjudant, regardez! Une frégate est amarrée au quai principal!"
-"C'est ma foi vrai, Cheffeu. Que fait-elle là? Elle n'est pas sensée ètre garée icieu!" Skydiver sauta sur l'occasion.
-"Nous finirons la partie plus tareu! Il faut tirer cette affaire au claireu! En avant la Brigade!"

(A suivre.)


(*)Nous laissons à Darsh la responsabilité de ses propos.


Dernière édition par olrik le Mer 14 Avr 2010 - 14:20, édité 1 fois

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4314
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Terou le Mer 14 Avr 2010 - 14:05

C'est toujours aussi énorme.
avatar
Terou
Samouraïllette

Nombre de messages : 1345
Age : 29
Localisation : *
serveur : Hood
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par darsh le Mer 14 Avr 2010 - 14:12


AAAARRRGGGGGGGGGGHHHHHHHH!!!!!!!!!!! Tous des traîtres, je me vengerais.........
avatar
darsh
Fleet Member

Nombre de messages : 190
Age : 44
Localisation : maine et loire
serveur : hood
Date d'inscription : 29/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par torquemada le Mer 14 Avr 2010 - 14:56

Manque plus que le fameux : JE SUIS TON PERE ! Very Happy

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 4121
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Mer 14 Avr 2010 - 17:22

Pas mal du tous, toujours dans le même style !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Mer 14 Avr 2010 - 17:50

Acte XVII : S'tandem !


Pour monter à l'abordage de la frégate, la Brigade avait rapidement adopté la configuration standard, celle qu'ils avaient le plus répété, en véritables professionnels. Tandis que ses camarades se camouflaient brillamment dans l'environnement, déguisés en pécheur de quai, en bitte d'amarrage voire en baraque de vendeurs de frites (dans le cas de l'adjudant Skydiver), le gendarme Skilv, tiré au sort dans un pile ou face truqué, avait retiré tous ses vètements et se dirigeait vers la passerelle en sifflotant. Cette technique avait parfaitement fonctionné contre les camps nudistes de la Côte d'Azur, et "on ne change pas une équipe qui gagne" comme disait l'Adjudant, abonné à l'équipe.
Skilv remua ostensiblement sa serviette en remontant l'échelle de coupée. S'il rencontrait quelqu'un il comptait faire croire qu'il cherchait un coin à l'abri du vent pour sa bronzette. Evidemment, sur ce quai moisi en orbite autour de la Terre, il y avait des chances pour qu'un doute s'élevat dans l'esprit de ladite éventuelle rencontre. Mais Skilv faisait confiance à son aplomb infernal et à son esprit de répartie proverbial, qui l'avaient déja sorti de mille et un traquenards Administratifs et Militaires.
Il n'y avait personne sur le pont.
Dans la cabine exigüe, une odeur prononcée de substances illicites (du Double Zéro Kétama Express, estima Skilv qui avait grandi dans les cités de Banlieue, comme tout le monde). Deux blessés inconscients, sur des couchettes à l'arrière. Bon.
Il ressortit sur le pont.
-"Alorrrrs?" asthmatisa Skydiver à l'abri derrière son bac à frites.
-"A mon avis, mon Adjudant, des "jeunes " qui ont dû "piquer une caisse" pour se "faire un délire", fit Skilv, rassurant. "Ils ont dû vider le réservoir et abandonner le véhicule au hasard."
-"Pas de daaanger, aaaloreu?" Skydiver sortit de son refuge et monta à bord, la brigade sur ses talons.
La fouille fut rapide; au bout de trois minutes à peine, Rastacouaire avait déja roulé un premier Stick de Kétama,"pour estimer la prise". Les gendarmes prenaient leurs aises.
Rastacouaire fit tourner, tenta de retenir sa toux, sans succès comme d'habitude, toussa donc et hacha ce commentaire important "C'est...du...redoutable!"
L'adjudant s'empara du joint, docte et méditatif.
-"Moâ, je dois direu, ces salooooperies neu meu font aucuuun effet, vous le saaavez."
Eh oui, ils le savaient. Les frasques de Skydiver défoncé étaient connues de tout St-Tropez, sauf de Skydiver lui-mème, qui ne se rappelait jamais de rien. L'Adjudant tira sur le pétard d'un air décidé.
-"Là, ce coup-ci, jeu sens quelque choooose...comme une vibrassion sourde, non? Vous le sentez ossi? Bédidon, elle est forteu, cette drooogue, aloreu..."
Après vérification, la vibration sourde s'avéra ètre le bruit de quelqu'un tentant de défoncer la porte de la cale.
Rastacouaire dégaina son arme de service (un petit 3"9 de la Manufacture des Armes et Bagages de Puy en Velay) et en tremblotant, descendit l'escalier.

Torquemada tapait à la Porte du Paradis depuis une Eternité. Il estimait lui-mème que le pire était passé; il admettait qu'il avait été drogué et que sa santé mentale devait s'en ètre ressentie, mais il ne se prenait plus pour la bite de Rocco Siffredi, les exactions les plus cauchemardesques de ses fantasmes longtemps réprimés s'étaient consumées, il était du bon coté des rapides de la folie, barbotant dans l'eau plus calme en attendant d'aborder sur la rive de la Santé Mentale Retrouvée. Qu'il se perçoive actuellement comme un prophète vétu d'une robe à Crinoline rose et Jaune en train de taper à coups redoublés aux portes du Paradis fermées dans un magnifique décor d'adorables nuages pommelés n'était pas pour géner l'inaltérable optimisme du Grand Inquisiteur. Tout va bien, je vais mieux.
Alors qu'il cassait la quatrième des dix tables de la Loi (bizarrement inscrites sur E-Pad) en la jetant violemment sur la porte, une voix se fit entendre de derrière le vantail.
-"TORQUEMADA!"
-"Oui, Seigneur! tomba à genoux Torquemada (car c'était lui).
-"Je t'ai choisi pour que tu accomplisses une mission pour moi, Torquemada."
-"Oh merci, Seigneur!" inconsciemment, Torque prit des airs de Fernandel en plein dialogue sacré.
-"Tu devras chercher le GRAAL, Torquemada, le GRAAL qui mettra fin aux souffrances sur ce jeu! Il est ici, dans cette station Maudite! Que rien ne t'arrète dans ta mission sacrée! Va, Torquemada, VA!"
C'est à ce moment que Rastacouaire ouvrit la porte de la cale, ce qui s'avéra tout de suite ètre une grosse erreur.

Ce coup-ci, pas de circonvolutions.
La puissance de feu maximale, dès l'ouverture de la porte. Asdélika n'avait plus le temps ni l'envie de finasser. Ses acolytes et lui-mème etant prèts, il inséra la clé prise sur Darsh et commanda l'ouverture de la porte du sas. Elle glissa sans accroc.
Asdélika làcha une bordée, fut instantanément assourdi et aveuglé par le tonnerre de ses potes ouvrant aussi le feu juste à coté de ses oreilles, et par la poussière soulevée par la salve. Il songea à se jeter sur le coté, mais pensa qu'il allait couper la trajectoire des armes de Vpierrev et Olrik, tirant comme les sourds qu'ils étaient, eux aussi. Une seule solution.
Il se jeta dans la pièce en hurlant.
Quand une connerie est faite, autant faire comme si c'était prévu depuis le début.
On n'y voyait rien dans cette passerelle. La salve initiale avait pulvérisé les systèmes d'éclairage, et allumé une paire d'incendies dans le mur d'ordinateurs en face de la porte. La pièce faisait un coude après 3 mètres de couloir; la salve avait été inutile.
Pas tout à fait, cependant. Elle avait donné l'éveil à Philotas.
Et ça aussi, c'était une grosse erreur.

(A suivre.)


Dernière édition par olrik le Jeu 27 Mai 2010 - 10:03, édité 2 fois

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4314
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par torquemada le Mer 14 Avr 2010 - 20:16

Oui Seigneur!
Je ferais ce que tu dis, je trouverai le Saint Graal! geek

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 4121
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Mer 14 Avr 2010 - 20:27

J'vais enfin avoir droit à un peu d'action?
Me faire passer pour un sournois fini, quand même...
Et y a intérêt que la bande de rigolos qui se pointe ne m'empêche pas de faire tomber Koyoth... je serai enfin le maître du monde, et ce sans la phase ennuyeuse du farming (vu que Koyoth s'en est occupé). J'irai au fucking blue boy avec ihnett pour fêter ça.
Impatient de lire le prochain épisode...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par skydiver le Mer 14 Avr 2010 - 21:23

cheers

Bravo je pensais pas avoir réussi le casting (pas assez à l'aise devant la caméra)

Cependant c'est énorme merci.

(Skilv ne m'a toujours pas battu Wink )
avatar
skydiver
Al Capote

Nombre de messages : 704
Age : 31
Localisation : Toulon
serveur : Hood
Date d'inscription : 01/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par vpierrev le Jeu 15 Avr 2010 - 1:58

Cet acte 17 est vraiment bien écrit, surtout la fin avec l'ami torque.
Bravo, j'adore! I love you
Par contre, volgy et moi, nous tenons à manifester notre mécontentement. Cela fait plusieurs épisodes que je n'ai plus rien reçu à boire et que volgy n'a plus de cahuêtes. C'est inadmissible!

Olrik : C'est faux. Je t'ai moi mème offert une lichette de poire 1936 vieillie en fût d'érable par les frères contemplatifs de l'Alambic Farceur. Et je la sors pas pour n'importe qui.

On peut toujours essayer. What a Face
avatar
vpierrev
Ex-buveur d'eau repenti

Nombre de messages : 1466
Age : 46
Localisation : Bruxelles
serveur : Europa
Date d'inscription : 05/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Jeu 15 Avr 2010 - 14:48

Acte XVIII : Malum malum gignit.

Cela commenca par un Low-Kick de toute beauté dans les vestibules du Maréchal des Logis-Chef. Devenu d'un intéressant vert, il chuta lentement sur le coté en se tenant la tète et l'entrejambe à deux mains, Benny Hill Style. L'avantage, c'est que ça dégageait la ligne de tir. L'inconvénient, c'est qu'on voyait la cible.
La vision d'un Torquemada hagard, en haillons souillés, roulant des yeux exorbités, bavant alors qu'il se précipitait vers eux et hurlant "Poussez-vous, sales Kougloffs, ou je vous mange tous!" fit rater leur cible à la plupart des gendarmes, et on les comprend. Torque virevolta en haut de la cage d'escalier, qu'il voyait comme le sommet enneigé du Kilimandjaro au moment du coucher de soleil. Les Kougloffs s'agitaient autour de lui, et il songea qu'il en croquerait bien un, histoire de se remettre. Tiens, celui-là, il a l'air au Chorizo.
-"Chef!! CHEF!! Y m'attaque, Chef! Yveut me mordre! OSSECOUR!"
-"Attrapez-le! Attrapez-le!"
-"Mais poussez-vous, mon Adjudant, vous voyez bien que vous génez!"
Du fond de l'escalier, on entendait vaguement des: "Uiiiiii...uiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii....." suivis d'un faible "J'arriiiive Mnadjudant..uiiiiiiii"...occasionnel.
D'une secousse, Torquemada se défit des Kougloffs couinants (ce chorizo avait un goût de vieux drap), revétit dans la foulée un costume de demi-dieu Grec et une musculature à l'avenant. Le sommet de la montagne était à présent un Palais dans les nuages, et il s'avanca d'un pas décidé vers l'atrium. Une grosse olive au piment tenta de lui faire un double Nelson; prise de l'Ours, et hop.
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.


Pendant quelques minutes, ce fut extrèmement bruyant.
Evidemment, l'intéret d'Asdélika et Compagnie était d'annihiler rapidement la défense et s'ils détruisaient la machine infernale de Koyoth dans le processus, c'était en gros ce pour quoi ils étaient venus, hein? Ils n'avaient donc pas besoin de restreindre leur feu.
Pour Katkatman, Aétise et Philotas, le problème se posait également en termes simples : ils viennent nous buter, butons-les. La première salve qui s'était perdue dans le mur en disait long sur les intentions belliqueuses des arrivants. Ils firent donc feu de toute leur puissance également.
Le bruit et la poussière soulevée par les impacts, la fumée des pièces de mobilier carbonisées, les ondes de choc des explosions, la surdité totale.
Au bout de quelques minutes, cependant, la fusillade s'espaça. Les forces en présence éprouvaient le besoin de se reconnaitre, de compter leurs pertes, de repérer l'ennemi. Conformément à la politique en vigueur dans cet ouvrage, il n'y avait aucun mort. Soigneusement retranchés derrière la console principale, Philotas, Aétise et Katkatman s'entre-regardèrent. Ils étaient recouverts de plâtre et saignaient par de multiples petites coupures dues aux éclats et échardes diverses. Depuis la porte, ou il était bien retranché, Olrik jeta un oeil par dessus son 18" fumant; il voyait Volgy et Vpierrev planqués derriere le coffre à sandwiches(*). Quand à Asdélika, il était recroquevillé derrière une autre console toute fumante.
-"Rendez-vous, les gars!"
-"Asdélika! Ah salut, c'est Aét..aïeuh!"
-"On se rendra pas, Asdélika." Cet accent traînant...cette précision au tir...cette Roue d'Emmental stockée dans un coin...
-"Philotas, c'est toi?"

ENCORE UN PETIT FLACHE BAQUE.


Avoriaz, début de siècle. Classe de Neige de l'école Primaire Dario Moréno de Diarrhée/Prise.
-"Aïeuh! Arrète, ça fait mal!"
Inexorablement, les boules de neige le touchaient en succession rapide, faisant tomber son bonnet, déplaçant ses lunettes de ski sur son nez, glissant en avalanches froides le long de son cou, sous l'écharpe tricotée.
-"Arrète, ch'vais l'dire à la maîcresse!"
-"Oh ça va, eh, c'est que quelques boules de neige, ça va pas déranger ta raie sur le coté, eh chouchou!"
-"Répète?"
-"Chouchou! Chouchou à la Maîtresse!"
-"T'es jaloux pasque la Maicresse elle a dit que je pouvais aller à l'école TNF et pas toi-euh!"
-"C'est surtout pasque t'es un gros chouchou, mon Gars! Je suis bien meilleur que toi en Balistique Comparée!"
Asdélika (**) regarda autour de lui, désespéré. Une nouvelle boule le toucha près de la bouche. Là, la Maîcresse qui arrivait! Sauvé!
-"Maîcresse! Maîcresse! Y'a Philotas (**) qui fait rien qu'à me traiter de chouchou!! Faut lui mettre une mauvaise note!"
-"Vraiment, Philotas, tu es in-su-ppor-table! Tu files dans ta chambre, tu es puni de goûter!(***) Regardez-moi-ça, il a mouillé tout le petit Asdélika! Ca va mon petit?"
-"Oui ça va mieux, Maman...euh Maîcresse."

FIN DU FLACHE BAQUE.

-"...écoute, Philotas, on était jeunes. Je voulais pas qu'elle te prive de goûter!"
-"Il est bien temps de regretter! A cause de toi, j'ai raté ma carrière(****)! J'ai toujours été le numéro deux, le fidèle Lieutenant! J'aurais dû avoir une place à l'école TNF, comme toi! En fait j'aurais dû avoir TA place!"
-"Ecoute, Philotas..." Asdélika fit signe à Volgy et Vpierrev de se déplacer discrètement pour trouver de meilleures positions de tir, et à Olrik de venir prendre leur place, pendant qu'il gagnait du temps."...si tu as un problème avec moi, je pense qu'on devrait régler ça entre hommes. Un Duel. A la Loyale."
La réponse se fit attendre. Philotas chuchotait ses instructions à ses acolytes, à savoir de se placer de manière à pouvoir prendre l'ennemi sous un feu croisé pendant qu'il amusait la galerie.
-"...A la Loyale? Juste toi et moi?"
-"Promis. Juste toi et moi. Pas d'entourloupette."
"Ouvrez le feu dès que je dirai "Rodomontade", souffla Asdélika, poussé par je ne sais quel démon intérieur.
"Vous les arrosez aussitôt que je dis "Apfelkuche", glissa Philotas qui regretta aussitôt son impulsion.
Tout était en place pour la grande scène du Duel.

Charlie lui reniflait les basques.
Il était sûr que les salauds de Jaunes le traquaient dans cette putain de Jungle. Y'avait des signes qui ne trompent pas...les charognards tournoyaient dans le ciel, d'affreuses hirondelles Africaines portant des noix de coco. Il se sentait épié, traqué. Mais ils ne l'auraient pas. Oh non, pas lui. Dieu lui-mème pourvoyait à ses besoins et veillerait à ce que ces faces de citron pourrissent en enfer.


-"Vous allez mieux, mon Adjudant?"
-"Oui...ou est-il parti?"
-"Il est sur le quai, là. Il marche comme si qu'il marcherait dans un marécage. Il regarde autour de lui...Ouhla, y me fait peur, ce type."
-"Fffffffaut l'cccccchhoppper!!!!" La voix de rastacouaire avait encore un débit trés encombré et aigu, mais il pouvait envisager de survivre. Le pire était passé.
-"Regardez là, chef, y'a du matériel!" fit skilv, indiquant le reliquat d'armes lourdes qu'Asdélika n'avait pas pu transporter.
-"Biiien Joué, Mon Peutit Skilveu! Equipez vous, vouzôtres! Nous n'allooons pas laiiisser ceu fou faire sa lôa sur NOTRE terrin de boules! Pas vrai, Vouzôtres?"
-"OUI MON ADJUDANT!"

(A suivre.)


(*)Les coffres à sandwiches sont traditionnellement blindés dans Navyfield depuis l'affaire dite de la "Tarte aux Pommes" ou Darsh fut impliqué. La disparition de la tarte aux pommes du Dalaï-Panchen-Lama du coffre à sandwich le jour de l'examen final ayant finalement déclenché le Schisme que nous avons évoqué, il fut décidé de blinder lourdement les coffres et de confier la clé à l'Officier de quart.
(**)Mon dieu qu'il est mignon à c'tâge-là. Pis après ils grandissent...(soupir).
(***)En plus c'était le jour de la barre de chocolat Milka dans du pain.
(****)Ah merde, lui aussi.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4314
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par skydiver le Jeu 15 Avr 2010 - 18:14

On est pas bourrés donc moins efficaces Very Happy
avatar
skydiver
Al Capote

Nombre de messages : 704
Age : 31
Localisation : Toulon
serveur : Hood
Date d'inscription : 01/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Altharius le Sam 17 Avr 2010 - 1:20



Altharius
TNF Hood ServerHead
TNF Hood ServerHead

Nombre de messages : 15
Age : 37
Localisation : Breda, Pays Bas
serveur : Hood
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Sam 17 Avr 2010 - 9:28

Partage ta récompense avec les copains, Olrik What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par volgy le Sam 17 Avr 2010 - 14:20

Vi,vi,vi...partage bounce
avatar
volgy
Arachide worshipper

Nombre de messages : 370
Age : 49
Localisation : Bruxelles
serveur : WoT et War Thunder
Date d'inscription : 19/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par vpierrev le Sam 17 Avr 2010 - 15:49

Vous avez pas de salle de bain chez vous?
avatar
vpierrev
Ex-buveur d'eau repenti

Nombre de messages : 1466
Age : 46
Localisation : Bruxelles
serveur : Europa
Date d'inscription : 05/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par MrMinh le Sam 17 Avr 2010 - 15:54

ben si

ca c'est un verre a cocktail

MrMinh
Tu leurres personne, on sait bien que tu es Asdélika.

Nombre de messages : 1590
Age : 105
Localisation : :!
serveur : mpo
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Sam 17 Avr 2010 - 17:37

J'ai pas d'herpès... je promets... Rolling Eyes

De toute manière, c'est trop tard pour Olrik, on lui a pas laissé une seule part de sa récompense... Il ne lui reste plus qu'à passer au prochain épisode What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par torquemada le Mer 28 Avr 2010 - 23:56

et lasuite bordel de merde ! chef on t'attend ! la il faut la fin de ce roman ubuesque !
Dallas a cote c'est de la gnognotte ! qd est ce que JR va prendre le pouvoir !
on est pendu a tes levres charnues, la .
chef de flotte ou pas !
au boulot :fouet:

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 4121
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Jeu 29 Avr 2010 - 21:56

Acte XIX : "Quod fecimus nobis perit nobiscum. Quod fecimus alteris mundoque est atque manet immortale."

Le Nooble Asdélika s'avance dans la lumière.
Face à lui, Philotas, silhouette hiératique,
El'vé à l'Emmental, pur produit Helvétique
Attend sereinement d'l'envoyer au cim'tière.

-"Tu vas crever, Ordure!" (ça part fort, on le voit).
Asdélika sourit : rampant dans les décombres
Ses acolytes se placent, afin que sans encombre
Ils puissent faire passer l'enn'mi d'vie à trépas.

-"Je crois plutôt, Philo, que j'vais t'mettre en orbite."
Au tour de Philotas d'esquisser un rictus:
Ses camarades sont là, planqués dans les cactus
Il va l'exterminer, il parierait son sexe.(*)

Lentement Philotas remonte sur son épaule
Les pans de son poncho, dévoilant ses pétards.
Il entrouvre ses lèvres; "tu vas en chier, bâtard.
Ta mère n'est pas là, t'es seul comme l'Acropole."

Plutôt que de répondre à cette phrase ridicule
Asdélika s'recueille; il connait bien l'oiseau.
Philotas noie l'poisson, tout ça c'est du pipeau
Mais notre Nooble ami n'est pas d'ceux qu'on embète.(**)

Bien campé sur ses jambes, avec les yeux dans l'ombre
Du rebord rabattu de son chapeau de feutre (***)
Philotas est confiant : il va buter ce pleutre
Il en a niqué (****) plein, y n'connait plus le nombre.

Un gros plan sur ses yeux; une goutte de sueur
Roule le long de sa joue; sa main droite se glisse
Lentement, lentement, vers le haut de sa cuisse
Ou nichent ses canons, pourvoyeurs de terreur.

Asdélika, en face, est aussi impassible
Que le Dalaï-Lama en panne de pécul.
Lui aussi a ses mains placées juste au-dessus
De ses fidèles canons, ses amis invincibles.

Le temps passe et repasse, puis va prendr'l'apéro.
Les minutes s'amoncellent aux pieds de nos copains.
Y n'manque que la musique; un orchestre mexicain
Coûterait bien trop cher; mais ça serait bien beau.

Nos deux amis, en fait, ont un cruel dilemne :
Ils se doivent de placer (et vite) les mots codés
Que bètement (j'avoue) ils se sont imposés
(Et quand à moi, je sèche; j'trouv'pas de rime en Emne)(*****)

Aussi, au bout d'un temps, et dans un synchronisme
Qu'on ne voit d'habitude que dans les Benny Hill
(Ou bien, à la rigueur, dans les bons Mister Bean)
Ils attaquent les phrases qui mènent au cataclysme.


"-Je vais te faire rentrer dans la gorge tes airs de m'as-tu vu et tes...
-"Une fois que j'en aurai fini avec toi, tu ressembleras à une...
"RODOMONTADES!" hurla Asdélika à s'en péter les cordes vocales.
"APFELKUCHE!" le cri de philotas aurait fait passer la chorale des Yodleurs de l'Oberland Bernois pour un congrès d'aphones sans micros.


Torquemada se prenait à présent pour le Lapin Blanc d'Alice au Pays des Merveilles.
-" Plus vite, plus vite, je vais ètre en retard!" couinait-il en trottinant dans le couloir en direction de la passerelle. Il était assez fier de sa redingote en velours rouge qui mettait bien en valeur sa fourrure blanche et ses yeux d'albinos.
Au moment ou il arrivait devant la porte ouverte de la salle de commandement, deux hurlements déments vinrent ruiner le peu de santé mentale qu'il avait cru posséder. Aussitôt après, une fusillade insensée se déclencha.
On ne devient pas Grand Inquisiteur sans acquérir de solides réflèxes : Torquemada fit un splendide roulé-boulé droit vers le seul abri qu'il ait en vue, c'est à dire un petit tas noirâtre recroquevillé sur le sol. Il se pelotonna derrière.
Le petit tas noirâtre bougea.
-"OOOOHHH....MAAA TEEEEETE...."

(à suivre.)


(*)La rime n'est sans doute pas très riche, mais vaut mieux ça que d'écrire "Bite" dans une Oeuvre de cette tenue...
(**)Là, c'est pareil; mettre "encule" alors que Téfik pourrait lire ce texte...faut penser aux mineurs.
(***)Gagné il y a des années dans un concours de Tee-shirts mouillés au Fucking Blue Boy; c'est dire s'il y tient.
(****) Merde, ça m'a échappé, pardon.
(*****)Ah si, tiens.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4314
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Sitzkrieg le Jeu 29 Avr 2010 - 22:02

C'est ... énorme, mais vraiment Very Happy

Olrik se met aux rimes embrassées. De mieux en mieux

APFELKUCHE!" le cri de philotas aurait fait passer la chorale des Yodleurs de l'Oberland Bernois pour un congrès d'aphones sans micros.
Asdélika, en face, est aussi impassible
Que le Dalaï-Lama en panne de pécul

Laughing
avatar
Sitzkrieg
Fleet Member

Nombre de messages : 89
Age : 28
Localisation : France
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par torquemada le Jeu 29 Avr 2010 - 22:32

C'est EnOOrme!

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 4121
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum