Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Nouveau mode de jeu WOWS
Aujourd'hui à 9:46 par daudo

» un drapeau FNFL dans wows ?
Aujourd'hui à 0:49 par leotoulon

» Le Nelson c'est demain !
Hier à 14:46 par torquemada

» candidature
Hier à 11:19 par Salluste

» Attention Koyoth est dans la place
Hier à 8:23 par torquemada

» Mod camouflage unique remarche !
Ven 18 Aoû 2017 - 12:49 par torquemada

» Tableau d'honneur
Mer 9 Aoû 2017 - 11:38 par AdmiralFrenchFry

» mode bastion pour warship en vue !
Ven 4 Aoû 2017 - 14:25 par leotoulon

» Le ciel est à nous!
Ven 4 Aoû 2017 - 9:09 par S3caTx

Le chat marin

Ouvrir le tchat dans une popup.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 27 le Sam 23 Nov 2013 - 13:04

Tu vas crever, Asdélika!!!

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Mer 17 Mar 2010 - 21:19

A la demande générale!
Comme promis dans je ne sais plus quel post! (en fait dans le post de Richardphat TNF vs all, en Navyfield et au dela, ou vous pourrez découvrir une autre aventure)
Pour la gloire et l'honneur de notre héros Très Nooble!
Pasque Koyoth va me casser la gueule si je ne le fais pas!
Voici enfin les Aventures des TNF!
Du sang! De la sueur! Des larmes!

"TU VAS CREVER, ASDELIKA!"


Acte I : Sic Transit Gloria Mundi.

Il y a bien longtemps, à une époque ou l'état Français redoutait une guerre Nucléaire avec la Russie ou le Liechtenstein, il fut décidé de lancer depuis la Guyane, et dans le plus grand secret, un satellite destiné à permettre au chef de l'éxécutif, à ses proches et au Haut Commandement Militaire de se réfugier en sécurité et en orbite pour pouvoir continuer le combat en toute sérénité.
C'était le nec plus ultra de la haute technologie, avec toute une batterie des plus puissants ordinateurs existants, un système de commandes permettant de communiquer et de diriger les unités militaires, ainsi que de gérer la Force de Frappe avec d'autant plus de détachement qu'on était loin des éventuelles retombées. De plus, il était prévu pour pouvoir réagir de façon autonome en cas d'annihilation instantanée des instances dirigeantes du pays, histoire d'emporter l'ennemi présomptueux dans la tombe aussi, merde quoi, y'a pas de raison.
Donc, S.A.R.K.O. (système Auto-Ripostant Kraspek-Okséchian, du nom des ingénieurs responsables du projet) fut lancé depuis Kourou dans le plus grand secret, et, dès les premières secondes du lancement, fut victime d'une défaillance catastrophique des systèmes de mise à feu, des systèmes de guidage, des systèmes de contrôle, bref, échappant à tout contrôle du sol, s'en alla se perdre dans l'espace infini.
La perte financière était abyssale; le déficit de crédibilité de la France vis-à-vis du monde eût été aussi abyssal si, avec sa spontaneité coutumière, le président n'avait pas tout de suite pris les mesures adéquates : le personnel présent lors du lancement périt dans un incendie purement accidentel, les ingénieurs eurent des accidents mortels purement accidentels eux aussi, et tout alla pour le mieux dans le meilleur des mondes.
SARKO n'avait jamais existé(*), le problème ne s'était jamais posé, rien ne s'était passé. Bravo Président!

Cependant, tandis que brulaient les techniciens et que tempétait le président, le satellite, nullement en détresse mais bien plutôt piraté par un informaticien de génie doublé d'un génie du mal, allait sagement se placer en orbite excentrée et discrète. Peu après, un Mirage 2000c remodelé pour le vol en Subespace venait discrètement (lui aussi) s'arrimer aux sas extérieurs, et le nouveau propriétaire des lieux prenait possession de sa nouvelle base secrète depuis laquelle il allait DOMINER LE MONDE MUHAHAHAHAHA! dans la grande tradition.
C'était il y a bien longtemps.

De nos jours, le satellite est toujours en orbite autour de la planète. Quelques plaques de rouille, des lichen brunâtres et mutants déparent un peu le brillant de sa coque. Tout est sombre dans l'espace alentour : la seule lueur que l'observateur hypothétique pourrait remarquer provient de la baie vitrée de l'ancienne passerelle de commandement. L'observateur hypothétique, s'il poussait l'observation jusqu'à pénétrer à l'interieur du satellite, remarquerait que le vaisseau est plongé dans une pénombre accentuée par les rares veilleuses de sécurité fonctionnant encore. Les corridors poussiéreux sont jonchés de détritus : matériel informatique grillé, cartons de pizza, livres de cul aux pages collées. Depuis longtemps les robots de nettoyage ont court-circuité. Dans le hangar à vaisseaux, sombre et sinistre, un Midway remodelé rouille à coté du Mirage 2000c en sale état; les toilettes sont bouchées; l'autochef est en panne.
Observons à présent la passerelle de commandement.
Au sein d'un capharnaüm, voire un pandémonium, voire mème un bordel sans nom, les ordinateurs montés en série et grillés sont empilés dans les coins. Des cartes mères dernier cri du siècle dernier (le vingtième) semblent avoir poussé leur dernier cri d'agonie il y a longtemps déja. La saleté indescriptible est mise en valeur par une odeur évoquant la salle de bain du VIIc de Nikotte après trois mois de plongée. Face à la baie vitrée, qui montre à travers ses vitres sales la planète bien ronde, bien ferme, bien juteuse, un petit fauteuil rembourré (petit à cause de la taille du président censé s'assoir dessus) laisse échapper ses crins par les coutures fendues. Dans ce fauteuil gît, ou plutôt vachit, un vieil adolescent qui fut autrefois le fringant Hacker détourneur de satellite, le One shotter d'hélicoptères de combat au dessus du Kosovo avec une seule main, l'homme qui pouvait lancer 10 fighters d'un coup à bord de son Bogue tout en chattant avec ses potes; il fixe à présent l'écran 16" (les seuls 16" qu'il ait jamais pu toucher) de son petit ordinateur portable Casino en promo, le dernier qui lui reste; sur cet écran, le mot "Permaban" clignote obsessionnellement, surlignant d'une intermittente lueur verdâtre un visage chafouin et étroit, barré d'une triste et rare moustache qui fut autrefois luxuriante et drue, mais qui rappelle à présent les ultimes poils d'une brosse à dent utilisée pour récurer à fond la coque du H44 de Katkatman.
Il parle seul; mettez-vous à sa place deux secondes.
-"Ainsi je suis banni! Mes derniers espoirs s'envolent en fumée ! Je ne récupererai jamais mes marins montés à la sueur du front des autres qui me tenaient tant à coeur et grâce auxquels j'eusse pu dominer le monde! Et tout ça par la faute des envieux, des jaloux de la Flotte! Et surtout Asdélika! Ce saligaud de TNF (**) qui par pure jalousie devant mon insolente réussite, a reussi à force d'intrigues à me faire permabanner!"
-"Permabanner!"
- "Je suis trahi! Abandonné! Vaincu!"
-"Vain cul!"
- "Oui, c'est ça! Vain..."
Les petits yeux de Linx161 (car c'était lui) s'écarquillèrent lentement alors que les doigts crochus de la terreur la plus abjecte pianotaient sur sa colonne vertébrale mouillée d'une sueur soudaine et malsaine.
Cette voix...
Cette voix qu'il avait pensé n'exister que dans son cerveau malade...ce gloussement quasi-subliminal, grasseyant et en mème temps feutré, métallique et ouaté...
Mais si cette voix n'avait pas d'existence réelle, qui donc lui soufflait à présent dans le cou?
Et à qui appartenait cette main velue qui, doucement, passait par dessus son épaule pour fermer délicatement l'écran de son ordi?
Et pourquoi son fauteuil pivotait-il lentement?
Alors que Linx découvrait le spectacle devant lui, sa santé mentale le quitta aussi vite que la mise des canots à la mer lors d'un exercice d'alerte à bord du Tennesser de Tefik.
Un soupir s'échappa de ses lèvres exangues, pour s'enfler en un cri inachevé se transformant en gargouillis.
- "Koyo...arglargllalalaaahhh!"

Il commença une prière qu'il n'acheva pas dans ce monde.

(à suivre).



(*): Si seulement c'était vrai!
(**): Très Nooble Fantastique : une confrérie mystérieuse de chevaliers audacieux qui font régner l'ordre dans l'Univers grâce à leur pouvoir et leurs token; voir les autres épisodes de la série, notamment "Les TNF attaquent à l'aube", mème collection.


Dernière édition par olrik le Jeu 18 Mar 2010 - 7:24, édité 1 fois

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par MrMinh le Mer 17 Mar 2010 - 22:45

olrik a écrit:sa santé mentale le quitta aussi vite que la mise des canots à la mer lors d'un exercice d'alerte à bord du Tennesser de Tefik.

c'est bon j'suis déjà mort de rire !

MrMinh
Tu leurres personne, on sait bien que tu es Asdélika.

Nombre de messages : 1590
Age : 105
Localisation : :!
serveur : mpo
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par torquemada le Mer 17 Mar 2010 - 23:00

rahh je suis meme pas dedans , moi l'executeur de linx !
Olrik : 4 notre pere! :fouet:

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par yams42000 le Mer 17 Mar 2010 - 23:07

Olrik t'ai un dingue tu ma tué la mdr!!!!!!!!!!!!!

yams42000
Huggy-les-bons-tuyaux

Nombre de messages : 256
Age : 29
Localisation : saint-etienne
serveur : HOOD
Date d'inscription : 05/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Jeu 18 Mar 2010 - 0:13

Moi ce que je me demande c'est comment linx161 a su pour SARKO et comment il s'est financé son mirage 2000. De plus... à qui a-t-il volé le midway? serait-ce pierrot du tps où il jouait sur NFna? quelqu'un d'autre?
J'espère que les révélations arriveront... bientôt

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Paledan le Jeu 18 Mar 2010 - 10:42

Moi je demande une minute de silence à la mémoire des livreurs de pizza (vu le caractère peu industrieux de l'individu en question, les cartons ne sont certainement pas venus tout seuls) qui ont réussi à aller en mobylette jusqu'à la station spatiale de la mort, tout ça pour finir intoxiqués par l'odeur ambiante.
Qui dira après ça que les jeunes ne valent rien ?
avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Jeu 18 Mar 2010 - 10:45

Acte II : Vélocipédus Méméra?

Asdelika, agent TNF N.O.O.3, repoussa pour la millième fois d'un doigt las la mèche de cheveux gris qui lui barrait l'oeil gauche, considéra d'un oeil torve le chemin caillouteux et sinueux qui montait entre les vignes, changea de braquet en tentant d'apercevoir la sombre batisse du sommet, oublia d'écarter les genoux, laissa un des pans de sa robe en pilou se coincer dans le dérailleur de son vieux vélo, et se fraisa la gueule dans le fossé en jurant comme un Nébrot pawné par un DD.
Il se fit très mal au genou. Hors d'haleine, il resta allongé sur le dos dans la chaleur de l'été Alsacien, écoutant le bourdonnement affairé des abeilles dans les vignes, le son distant des cloches sonnant la demie, et le cliquètement décroissant de sa roue avant dressée vers le ciel.
Décidément, cette mission ne lui apparaissait pas sous de bons auspices. Il regrettait amèrement le bon air conditionné de son luxueux appartement de fonction au quartier Général, les repas mitonnés avec amour par son autocuisine, et les étreintes passionnées de sa maîtresse en titre, la sulfureuse Jorèvka Ktumbèzaski, surnommée à juste titre "The Beast" par les autres TNF qui avaient la chance de se la partager (uniquement avec l'accord de la hiérarchie, et sans pouvoir prendre de l'XP dessus, ça serait abuser).
Il se laissa aller, tout en reprenant haleine, à évoquer ce jour si proche et déja si lointain ou le vibphone avait résonné sur le chevet de sa couche luxueuse ou, en compagnie de sa lascive maîtresse, il sirotait un cocktail sirupeux avec des crevettes confites.
- "Agent N.O.O.3? Vous ètes attendu par le boss tout de suite au Poste de Contrôle Principal!" grinça la voix de la secrétaire d'Altharius, une vieille fille jalouse depuis qu'il l'avait laissée tomber.
On ne négligeait pas une telle convocation. Après avoir désenfilé Jorevka, il enfila un pantalon règlementaire et sa vareuse d'agent spécial, et se précipita à travers la base bruissante d'activité vers le P.C.P. Au passage, il assista au décollage du "Noobfucker" le luxueux Midway (UK) de l'agent TMTC, qui s'élançait avec élégance vers des battle rooms lointaines.
Il toqua d'un index débridé à l'huis d'Altharius.
La porte s'effaca devant lui après l'avoir discrètement scanné. Il se retrouva dans le bureau de son chef de section, fort occupé présentement à se faire friser les poils occultes pour paraître plus jeune.
-"Ah, Asdélika! Mon agent préféré!" s'exclama le chef avec cet accent Néerlando-Danois-Parisien qui n'appartenait qu'à lui. Asdélika ne se laissa pas griser : c'était l'entrée en matière habituelle d'Altharius avec tous ses subordonnés.
- "Je vous ai convoqué car j'ai une petite mission de routine à vous confier. Comme vous le savez, depuis le dernier Patch (*), la colère gronde parmi les flottes teutonnes aux marches de l'Empire, et mes agents là-bas sont débordés. L'arrivée des Navires Français est très mal perçue par les possesseurs de H39 qui voient leurs privilèges menacés. Or j'ai reçu par mes indicateurs de préoccupantes nouvelles concernant les membres de votre ancienne flotte, et j'aimerais vous envoyer sonder un peu quelques uns de leurs membres, sous couverture, bien sûr. Tâchez de leur tirer les vers du nez sur leur ressenti de la situation, et sur leurs intentions en tant que flotte. Ma secrétaire vous donnera les informations complémentaires : adresses IP, rapports d'activité, et le reste. Ce sera tout."
Quelques heures après, notre héros quittait la base à bord d'un discret Z99 sans marques distinctives, mais équipé d'un moteur heavy de BB boosté et de canons de 11" camouflés.
Sa mission n'avait jusqu'ici pas été couronnée de succès. A l'adresse d'Olrik, au fin fond des vignobles de Cahors, il avait trouvé la maison vide, l'ordinateur éteint, le tire-bouchon froid. Chez Philotas, dans son luxueux chalet au sommet des pistes de l'Oberland Bernois, mème déconvenue : les lieux étaient aussi vides et froids que les Backrooms du Fucking Blue Boy après le départ des femmes de ménage . Pourtant, les rapports étaient formels : ces deux individus étaient censés avoir une activité soutenue de jeu depuis leur domicile. Asdélika commença à flairer du louche, du très louche.
Tout en se remémorant ces évènements (et afin de faire avancer l'action), asdélika avait réenfourché son vélo et gravi la côte sous le soleil accablant.
Devant lui se déployait petit à petit la forme sinistre et inquiétante du Monastère des Frères Unis de la Contemplation Kinesthétique (F.U.C.K), massive batisse dans le plus pur style blockhaus avec deux tourelles sombres d'ou s'échappaient des vols lourds de corbeaux gras.
Arrivé au sommet, devant la double porte massive et bardée de fer, il actionna d'un poignet ferme le heurtoir en bronze en forme de Vierge de Fer ajourée et attendit, pantelant et en sueur.
Un guichet s'ouvrit à hauteur d'homme, et une voix rébarbative tonna:
-"Oui, Madame? Qu'est-ce que c'est?"
Le fait d'avoir grimpé la côte sur un vélo trop petit en se cognant les couilles régulièrement au guidon aida puissamment Asdélika à contrefaire la voix asthmatique et haut perchée qui allait avec son déguisement officiel de "vieille Grand-Mère portant un petit pot de beurre de Marrakech et des Extasy à sa petite-fille chérie".
-"Je souhaiterais rencontrer le Grand Inquisiteur Torquemada, je viens lui porter des Bretzels de la part de sa Grand-Tante Haccule de Schlinti Schliting Colmar".
Un long silence lui répondit. Par le guichet resté ouvert, notre héros pouvait apercevoir un cloitre verdoyant et entendre vaguement les voix pures des frères chantant complies. Tant de calme et de méditation lui brisait grave les burnes.
La voix de rogomme de son interlocuteur invisible le fit sursauter, l'arrachant à sa méditation.
-"Le Grand Inquisiteur n'est pas ici actuellement, il est en mission à l'extérieur. Mais si vous le désirez, vous pouvez laisser les Bretzels, nous les lui donnerons à son retour."
-"En mission? Peut-ètre pourriez vous m'indiquer vers ou il se trouve? Eventuellement je pourrai sans doute le rejoindre pour lui donner des nouvelles de sa tante, la pauvre, elle est si faible et aimerait bien le revoir avant de périr, de toute façons je dois passer par Guebsc Geubschwi Strasbourg pour rentrer alors éventuellement s'il est par là...vous prendrez bien un Bretzel par cette chaleur?"
En bon Alsacien, le bretzel était une tentation trop forte pour le Cerbère qui s'humanisa un peu en écoutant le babillage joyeux de cette grand mère si sympa (et poilue des jambes, remarqua-t'il).
-"Ecoutez ma bonne dame (crunch crunch miom) pour ètre tout à fait franc j'ignore ou se trouve le Grand Inquisiteur (G.I.) mais ce que (crunch gloup miam) je sais c'est qu'il est parti précipitamment il y a quelques (cronch) jours à bord de son Type P après avoir reçu un long coup de téléphone...vous auriez pas un autre Bretzel? Ahhh merci ça et un coup de Gezurt Gewurtz blanc c'est le paradis."
Asdélika papota encore quelques instants avec le frère gardien, accepta un coup de blanc rapide, déclina poliment une demande de gâterie dans la guérite du moine, et redescendit la pente à vélo, plongé dans ses réflexions.
"Trois des membres les plus présents de la flotte disparus sans laisser de traces, apparemment partis avec leur vaisseau le plus performant, et pourtant apparemment présents dans les Battle-rooms comme si tout allait bien...décidément cette histoire commence à me perturber...en route pour Bruxelles!"
Il était tellement concentré sur ce mystère que c'est seulement arrivé en bas de la côte qu'il se rappella que son vélo n'avait pas de freins.

(à suivre).

(*) Voir "Asdélika et le Patch tardif", mème collection.


Dernière édition par olrik le Jeu 18 Mar 2010 - 16:34, édité 1 fois

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par torquemada le Jeu 18 Mar 2010 - 13:20

MDR,
Du grand Olrik !
Quel narrateur de genie!
Je voyais mon pays defiler dans ma tete en lisant cette fabuleuse histoire .
Laughing

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Terou le Jeu 18 Mar 2010 - 15:06

J'aime

olrik a écrit: Monastère des Frères Unis de la Contemplation Kinesthétique (F.U.C.K), massive batisse dans le plus pur style blockhaus

Very Happy
avatar
Terou
Samouraïllette

Nombre de messages : 1323
Age : 29
Localisation : *
serveur : Hood
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Jeu 18 Mar 2010 - 15:49

Acte III : Non idiotis loquor, hoc istos docet.

Koyoth éclata d'un rire sonore et fit pivoter d'une pichenette le siège Présidentiel. Le corps recroquevillé de Linx161 glissa de celui-ci et vint s'étaler à ses pieds.
Il observa quelques secondes le panorama de la verrière tout en sortant lentement de sa poche de poitrine un petit cigarillo mexicain tout tordu. Venant de derrière lui, une main fébrile sortant d'une manche de bure grossière lui présenta un briquet allumé.
Il exhala une première bouffée satisfaite à la forte odeur de pieds (ce qui constituait plutôt une amélioration de l'atmosphère confinée).
- "Merci, Torque. Donne le signal aux autres."
Torquemada s'en fut silencieusement, non sans marcher avec délectation sur le corps sans vie de son ex-ennemi intime.
Koyoth demeura seul sur la passerelle, tirant à petits coups sur son cigare et observant d'un oeil exercé les divers bidouillages électroniques présents devant lui. Que de la merde, jugea-t'il. Il allait devoir repartir de zéro. Il était...non pas déçu, il savait à quoi s'en tenir sur les capacités de Linx-mais légèrement frustré. Ca avait été trop facile, comme Oneshotter Olrik en GB. Il avait plus ou moins espéré une lutte, une bagarre; mais le faire mourir de terreur, sans quasiment le toucher...bon, c'est comme ça, haussa t'il les épaules.
Devant lui, dans l'obscurité de l'espace, il commença de distinguer de grandes formes en mouvement, de grands et sombres vaisseaux qui s'arrimaient les uns aux autres dans un ballet parfaitement réglé. Un vol de zéros passa dans le lointain : du scoutage. Il ne se laisserait pas surprendre comme l'autre truffe.
Un léger bruit derrière lui, une faible odeur de fart à skis et d'emmental fondu.
-"rapport de situation, Philotas?"
Philotas, le Very Infamous Helvétian, son lieutenant depuis des lustres, fit un pas en avant pour se mettre dans la lumière. Il affectait un air blasé, mais Koyoth savait qu'il se demandait comment il avait pu savoir qu'il était là. Eh bien, qu'il continue à se poser la question.
-"Pas terrible, chef. Toutes les installations sont particulièrement dégradées, comme on a pu le constater à l'acte I. Il va falloir mettre un grand coup de nettoyage pour pouvoir s'y retrouver. Pour ce qui est des vaisseaux dans le hangar, le mirage 2000c n'est plus bon à rien; on pourrait mème pas le revendre à la Lybie. Quand au Midway, c'est un bogue avec un exosquelette en carton qui le fait ressembler à un CV6. Rien à en tirer."
-"Okay, organise moi une corvée de nettoyage; mets en place un tour de garde et des patrouilles régulières. Vire moi ces deux merdes du hangar et mets-y mon Bretagne personnel, prèt à appareiller dans les 10 minutes. Des nouvelles de Sitz et Volgy?"
-"Rien depuis qu'ils ont annoncé ètre arrivés à Bruxelles."
-"Bien. Attendons un peu. Renvoie-moi Torque et rafistole-moi en priorité cette autocuisine: deux oeufs sur le plat avec un filet de vinaigre, un chili con carne et une bière Mexicaine. Et fissa!"
Philotas s'effaça comme avec une gomme, dans le plus grand silence.
Après quelques minutes, le glissement de sandales en corde grossières sur le lino annonça l'arrivée du G.I..
-"Je vais te confier une mission de confiance", fit Koyoth sans tourner la tète."Prends deux gars sûrs avec toi et va me débusquer Yams ou qu'il se trouve. Il n'a pas donné suite à ma proposition et s'il n'est pas avec moi, il est contre moi. Essaie de le convaincre de se joindre à nous, et sinon..."
Koyoth laissa sa phrase en suspens quelques secondes avant de se retourner lentement pour planter son regard dans celui de Torquemada. Celui-ci arborait un regard et un sourire avide qui aurait poussé quelqu'un de moins endurci que Koyoth à chercher des yeux une sortie de secours ou un gros bâton.
"...je te laisse décider de la façon dont tu t'occuperas de lui."
L'expression de Torquemada changea subtilement; c'était à présent le regard du requin introduit intentionnellement dans une piscine municipale au moment du cours de natation pour enfants. Il s'inclina sans un mot et disparut.
Koyoth resta seul à contempler l'espace.

Torquemada marchait à grands pas dans les corridors sinistres et ombreux. Déja on voyait s'activer ici et la de silencieux restorers et repairers; les ordres de Koyoth étaient parole d'évangile. Torque ramena son capuchon sur la tète; ça lui donnait un air plus hiératique, pensait-il; en fait, ça faisait de lui une créature contrefaite et malsaine, mais personne dans son bon sens n'eût eu l'idée de lui faire partager cette impression. "Tiens toi loin de l'inquisiteur, et peut-ètre éviteras-tu le pal" était un proverbe bien connu dans cette flotte.
Son entrée au réfectoire, ou s'étaient rassemblés les capitaines, fit avorter la plupart des conversations en cours.
-"Palédan et Mistère_Lio, vous partez avec moi! Décollage dans 10 minutes!"
Les deux jeunes enseignes se dressèrent nerveusement, à la fois contents d'ètre choisis et inquiets parce qu'ils avaient été choisis par Torque. Celui-ci nota sans déplaisir cette attitude : provoquer le malaise était son sport favori. Il tourna les talons sans rajouter un mot.
Alors que le jeune Palédan allait sortir à sa suite, une main se posa sur son bras.
-"Houla jeune homme, tu allais partir sans mettre ta tournée!"
Palédan baissa les yeux. Avachi dans un fauteuil moisi devant le bar, un vieux capitaine blanchi sous le harnois et visiblement ivre berçait dans son poing un verre de vieil Armagnac.
-"Excusez-moi, Captain Olrik, mais il faut que je..."
-"Tututuuut! On ne part pas d'un bar sans m'avoir payé la tournée, garde ça bien à l'esprit, mon jeune ami. Sans compter que j'aurais peut-ètre deux trois trucs à te confier avant que tu partes. Partir en mission secrète avec Torque n'est pas sans conséquences, et si j'étais en veine de confidences, j'aurais deux trois anectodes euh anecdotes à te raconter. T'es trop jeune pour avoir connu les Nikotte, Vampir3 et autres, hmmm? Des gars qui ont eu affaire avec le Grand Inquisiteur et qu'on a jamais revus..."
La fin de la phrase d'Olrik se perdait dans un marmonnement d'ivrogne. Palédan fit mine de se dégager.
"-Note bien ce que je te dis, mon gars. Méfie-toi! Ne laisse jamais ce mec se mettre derrière toi, et s'il te propose sa Vierge de Fer, surtout ne va pas croire que sa fille pourrait avoir des bontés pour toi!"
Sur ce, Olrik reprit une grande lampée d'Armagnac et fit signe à l'autobar.
-"Un autre sur le compte de ce rookie! Et n'oublie pas ce que je t'ai dit!". Mais l'autre était déja parti.

Dix minutes plus tard, un P-type suivi de deux autres vaisseaux disparaissait dans l'espace.

(à suivre).

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par MrMinh le Jeu 18 Mar 2010 - 16:05

je relève une petite coquille : tmtc possède un midway uk.
Les cv teutons, c'est notre ami du cartel sud americain daniels qui les possede
enfin ca reste du grand art ^^

Olrik :Rectifié. C'est vrai que ça nuit à la vraisemblance.

MrMinh
Tu leurres personne, on sait bien que tu es Asdélika.

Nombre de messages : 1590
Age : 105
Localisation : :!
serveur : mpo
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par torquemada le Jeu 18 Mar 2010 - 17:35

Ca me fait penser a un épisode d'Albator fait par Siergo Leone avec un scenario de Mel Brooks!
Genial! cheers

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Jeu 18 Mar 2010 - 18:02

Je me suis bien marré vivement la suite ^^.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Paledan le Jeu 18 Mar 2010 - 19:17

Comme je bosse maintenant pour un inquisiteur,
Il est de mon devoir de dire au rédacteur
Que "où" prend un accent pour désigner un lieu
Sinon t'as l'air d'un jeune ou, pis que ça, d'un vieux !
avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par torquemada le Jeu 18 Mar 2010 - 20:36

NB:
Nikotte c'est mon heros et maitre jedi sub , je n'y suis pour rien ds sa disparition.
vampir3 ...
t'a oublie sengirvampir aussi.. disparu ds les flots

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Jeu 18 Mar 2010 - 20:39

Oui au fait... pure fiction ou...
c'est important

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Jeu 18 Mar 2010 - 20:53

Acte IV : Deinde ego istum dico, nihil dico.

La légende voulait que ce bar fut un des lieux de délassement préféré du Cardinal de Richelieu lors de ses escapades à Bruxelles. Le prélat y avait, disait-on, ses habitudes, notamment parce qu'il se trouvait à l'époque à coté d'une blanchisserie ou Richelieu se faisait amidonner la soutane régulièrement par une jolie repasseuse. Le patron de l'époque avait donc nommé son bar "A la calotte qui luit" en hommage à l'auguste Cardinal, et lui et ses successeurs avaient mis un point d'honneur à laisser le bar le plus possible dans l'état de l'époque. La conséquence, songeait Asdélika, était que de nos jours le bar et son ameublement étaient dans un état de décrépitude avancée.
Asdélika avait adopté un costume passe-partout de Mannekenpiss "à la playa", et commençait à le regretter. La position cambrée en permanence lui faisait mal au dos, et il avait eu la plus grande peine à camoufler ses Hedgehogs Prémium de Poche; la bosse qu'ils formaient lui avait déja attiré les regards flatteurs et admiratifs de quelques femmes, et, plus inquiétant, de plusieurs hommes. Parvenu devant l'entrée, il rectifia le drapé de sa serviette "Gueuze Lambiek" et pénétra d'un pas résolu dans l'établissement.
A l'intérieur, on avait voulu créer une ambiance "feutrée" mais pour l'agent N.O.O.3, c'était tout juste une ambiance "mal éclairée". Une télé mal réglée clignotait dans un coin. La patronne semblait complètement absorbée par son "Détective". Une serveuse bovine nettoyait des verres sans entrain. Quelques habitués, au comptoir, regardaient d'un oeil morne les mouches se noyer dans leurs chopes. Dans la salle, deux tables seulement étaient occupées. Asdélika regarda les deux occupants, sursauta discrètement, et s'approcha de la table la plus proche.
-"Daniels? Mais qu'est-ce-que tu fous là dans cette tenue?"
Le mexicain chamarré leva brusquement la tète, regarda autour de lui, et mit son index droit tout embagouzé verticalement devant sa bouche.
-"Chout! Tou vas mé faire répérér!"
Asdélika le regarda d'un air de doute. Daniels fit un grand geste vers la patronne.
-"Hola la patronné, oune fois! Sauriéz vous oune fois nous sérvir deux grandé biérrés, por fav...euh s'il vous plé, alléï, Potférdomé? Assiéds toi discrètément",chouchota-t'il, euh je veux dire chuchota-t'il.
Asdélika s'assit, non sans jeter un oeil sur le client assis à l'autre table, qui semblait n'avoir rien remarqué.
-"Yé souis vénou t'avértir" dit Daniels toujours très bas. Son sombrero à grelots laissait la plus grande partie de son visage dans l'ombre. "Lé patron, Altharious, il pensé qué tou court oune gravé danzer! Il m'a envoyé pour té coubrir et té sourveillér discrétamenté! Maintenant fézons commé si nous né nous connaissions pas, si?"
Sur ce, la serveuse morne étant venue porter les chopes, il fit mine de s'absorber dans la retransmission du match Heist-Op-Den-Berg/Kortrijk, comptant pour la coupe des villages au nom improbable.
Asdélika consacra quelques minutes à l'étude attentive du client de l'autre table. Il finit par arriver à la conclusion que, soit le gars était complètement ivre-mort, soit il mimait de façon hallucinante le gars complètement ivre-mort. Il termina sa gueuze, se leva dans l'indifférence générale, et s'assit à la table du pochard. Aucune réaction.
Asdélika se pencha en avant.
-"Vpierrev?"


-"Volgy?"
-"Mhhh?"
-"Si tu n'arrètes pas de suite avec tes cacahouètes, je réponds plus de moi."
Cela faisait des heures qu'ils patientaient dans le VIIc discrètement parqué à quelques mètres de l'entrée. Repérer Vpierrev n'était pas dur; ils ne sont pas nombreux les gars à Bruxelles qui vont au bar en H39.
Sitzkrieg ne pensait pas qu'un homme normalement constitué puisse bouffer autant de cacahouètes sans vomir. Au moins six paquets éventrés jonchaient le kiosque, et on marchait jusqu'aux mollets dans les cosses évidées.
-"Qu'est-che que t'ach contre lesh cahouèttesh? T'aimesh pas cha? T'en veush?" mâcha Volgy. "Moi ch'adore cha, les cahouètesh."
Sitzkrieg fit un effort héroïque.
-"Non, merci. Tu peux te pousser un peu, que je jette un oeil par le périscope?"
D'un puissant coup de glotte, Volgy avala sa bouchée, et torcha ses lèvres graisseuses après la manche (graisseuse) de sa vareuse FNFL.
-"Bien sûr, vas-y. De toute façon, faut que j'aille aux toilettes. La cahouète, on a pas idée ce que ça encombre, si tu vois ce que je veux dire, huhu!"
Son gloussement décrut dans le corridor. Sitzkrieg soupira. Il avait déja souhaité du mal à autrui, mais jamais encore il n'avait atteint une telle intensité dans ses désirs.
Un petit coup d'oeil dans le périscope...tout semblait normal dans le bar. Par la baie vitrée, on distinguait très bien Vpierrev, leur cible, affalé sur sa table dans la mème position que depuis leur arrivée. A la table à coté, un mexicain basané et un Mannekenpiss "à la playa" devisaient à bâtons rompus. Il aurait bien aimé ètre avec eux, à discuter dans ce bar, au lieu de respirer la cacahouète rotée.
Maintenant, le Mannekenpiss se levait, regardait autour de lui, et s'approchait de Vpierrev, sûrement de la sollicitude d'ivro...hophophop.
Zoom sur la ceinture du Mannekenpiss. Cette lueur métallique à travers les plis mal drapés de la serviette...c'est pas...
-"Hedgehogs!" hurla Sitzkrieg.
Un brusque remue-ménage au bout du corridor, une porte qui claque, et Volgy qui surgit au galop.
-"Kechtudish?"
Ô mon dieu, retenez-moi, pensa Sitzkrieg. Il en avait amené dans les toilettes.
-"Prépare ton flingue, y'a un problème avec la cible. Tiens, jette un oeil. Et fais moi-plaisir..."
-"Quoi?" fit Volgy, professionnellement collé à l'oeilleton.
-"Remonte ton falzar."


-"Vpierrev?"
Un vagissement abiéré (*) répondit à l'appel d'asdélika.
"Booon. Au moins, lui, il est là. Et bien là, inconscient mais bien présent. Il s'agit à présent de le remonter un peu, pour qu'il puisse causer, mais pas trop, pour qu'il puisse tout me déballer".
Asdélika sortit des plis de sa serviette un flacon de "dégriz'tout" (**) et en versa un peu dans un mouchoir.
-"Tiens, respire un peu ça, ça va te faire du bien".


-"Je suis sûr que je connais ce gars", marmonnait Volgy en triturant les réglages de son périscope. "Je l'ai déja vu quèque part. Attends, y me rappelle...j'y suis! C'est Asdélika! La vache! Un TNF!"
Sitzkrieg eut un ricanement sinistre tout en montant le silencieux sur son 16" L de poche.
-"TNF ou pas, j'ai toujours révé de me faire Asdélika. Il m'a assez owné quand on était en GB...oui, je crois que je vais prendre un grand plaisir à lui faire sauter la cervelle."

(Houla, ça va chier. A suivre).

(*) Aviné au pinard, abiéré à la bière.
(**) 89000 Token au NF shop, très utile pour débourrer les gunners en fin de soirée. L'arme secrète des Noobs à gros moyens.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par volgy le Jeu 18 Mar 2010 - 22:19

Wahouw, quelle prose colonel. Tu n'as jamais pensé à écrire des nouvelles. On veut la suite (bave). Génial ton histoire, elle me fait bien marré. Laughing
avatar
volgy
Arachide worshipper

Nombre de messages : 370
Age : 48
Localisation : Bruxelles
serveur : WoT et War Thunder
Date d'inscription : 19/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Jeu 18 Mar 2010 - 22:30

Bon moi je suis perdu, je pense qu'il se trouve sur un satellite (koyoth) et les autre a bruxelles u_u"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par MrMinh le Jeu 18 Mar 2010 - 22:33

ben c'est ca koyoth est ds le satellite avec philotas; volgy et sitz en mission spéciale a bruxelles, vpierrev et olrik sont bourrés respectivement a bruxelles et ds le satellite et torquemada est parti chercher sitz et volgy Yams avec paledan et lio


Dernière édition par Asdelika le Ven 19 Mar 2010 - 7:40, édité 2 fois

MrMinh
Tu leurres personne, on sait bien que tu es Asdélika.

Nombre de messages : 1590
Age : 105
Localisation : :!
serveur : mpo
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Invité le Jeu 18 Mar 2010 - 23:25

je croyais que c'était yams la cible de l'inquisiteur
enfin bref :
la suite, la suite!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par torquemada le Ven 19 Mar 2010 - 0:24

pas de pb avec yams moi !

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3989
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par MrMinh le Ven 19 Mar 2010 - 7:39

ah oui t'as raison c'est Yams

MrMinh
Tu leurres personne, on sait bien que tu es Asdélika.

Nombre de messages : 1590
Age : 105
Localisation : :!
serveur : mpo
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Paledan le Ven 19 Mar 2010 - 8:06

Mort de rire, sur le côté San Antonia en GB. Bon, faut que je parte bosser, moi, vous allez me mettre en retard avec vos bêtises !
avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par olrik le Ven 19 Mar 2010 - 9:47

Acte V : Nec deum, nec dominum.

Au bout de quelques minutes, une sorte de pâleur qui à la rigueur eût pu passer pour un regard filtra d'entre les paupières de Vpierrev. Savourant une excellente tasse d'Earl Grey que la patronne (outrée) lui avait préparé entretemps, Asdélika lui fit un sourire plein de bon thé.
-"Alors, vieux...on revient de loin?"
-"SSSdlka", soupira le malheureux; "sss'twa?"
-"Oui c'est bien moi", fit N.O.O.3 qui avait pris Ivrogne en 2eme langue à l'école. "Ca vaut bien la peine de te mettre dans des états par..."
La main de Vpierrev aggrippa le revers de la serviette d'Asdélika avec une telle violence que celui-ci, perdant l'équilibre, se retrouva à quelques centimètres du visage exsangue aux yeux soudain écarquillés.
-"Faisss gffe, Sdlika! 'veul' tapo!!!"
-"Qui donc?"
-"EUX!"
Le regard maintenant exorbité de Vpierrev ne regardait plus Asdélika, mais, par dessus son épaule, la rue par dela la baie vitrée...
Làchant le pochard, et aidé par ses années d'entrainement, Asdélika fit volte-face, juste au moment ou la proue du VIIc de Volgy défoncait la vitrine.
Dans un vacarme indescriptible, le sous-marin pénétra dans le bar, et lacha 6 torpilles en éventail droit sur Asdélika. Exactement au mème instant, Sitzkrieg défoncait d'un coup de pied la porte de l'office (il avait fait le tour par la cuisine) et ouvrait le feu au 16" en criant "Surprise!"
Asdélika se jeta au sol, non sans actionner au passage son dispositif d'Hedgehogs prémiums.
Les 6 torpilles avaient été lachées de trop près; elles passèrent de chaque coté de notre héros sans le toucher et allèrent se ficher dans le bar où la patronne tentait de planquer les bouteilles. La rafale de Sitz, au spread déplorable (comme d'habitude) vint étoiler la grande glace bien au dessus du comptoir.
Asdélika comptait.
-"3..."
Il bondit sur ses pieds et saisit le corps mou de Vpierrev.
-"2..."
Sitzkrieg abaissa un peu l'angle de son gun en jurant tel un Nebrot réclamant du FC. Volgy spammait avec fébrilité sa détente. Asdelika, d'une détente féline, jeta Vpierrev sur son épaule.
-"1..."
Hurlant un féroce "CARAMBA!!" qui ébranla les rares choses encore intactes dans ce chaos, Daniels se leva et écarta les pans de son Poncho de Tijuana (100% coton, fabriqué selon des recettes ancestrales), révélant un appareillage compliqué: deux Heavy Guns de 3"9 à tir rapide jumelés planqués sous les aisselles. Sitzkrieg pivota vers lui, le canon braqué. Asdelika prit sa course, droit vers le VIIc et la vitrine défoncée.
Sitzkrieg et Daniels ouvrirent le feu en mème temps et l'un sur l'autre.
-"ZERO!!!" Hurlant, Asdélika se jeta d'une détente inouïse dans la rue. La rafale de Sitzkrieg toucha de plein fouet Daniels. Celle de Daniels cribla Sitzkrieg. La patronne du bar gémit "Mon comptoir Louis XIII!"
Les Hedgehogs explosèrent, déclenchant l'explosion des 6 torpilles.
Essayer de rendre le vacarme et la commotion qui s'ensuivirent par un banal "Boum" voir mème "BOUM" voire mème "KA-BLAAAAAMMMMM!!" serait absolument inutile dans un ouvrage de cette tenue. Nous nous en abstiendrons donc et renvoyons le lecteur à la scène d'explosion de son film d'action favori, la scène ou le héros court avec son ami dans les bras sur fond de flammes, est projeté très haut par le souffle, et retombe sans se faire trop mal, juste un peu décoiffé.

Asdélika se releva, et s'assura d'un coup d'oeil que Vpierrev respirait encore. Il regarda vers le bar, au dela de la silhouette tordue et éventrée du VIIc. Dire que plus rien ne restait intact dans le bar relevait du pléonasme. De petites flammèches ça et là jetaient une note festive dans les décombres. Asdélika se précipita en chancelant.
-"Daniels!"
Une main s'agita faiblement au fond du bar. Allongé sur un coussin de bouteilles et de patronne pulverisées, son poncho fumant par 3 trous profonds, Daniels semblait souffrir atrocement. Asdélika s'agenouilla auprès de lui. Le mexicain sourit faiblement.
-"yé l'ai pas raté...céloui-là...hérézéménté que ma mama ellé m'a doblé lé poncho avéc dou blindaze UK..."
Suivant son regard, Asdélika vit Sitzkrieg recroquevillé contre le mur du fond.
-"Ca ira?"
-"Bien sour...comme tous les TNFé, y'ai oune SDé dé 9000...ça préndra dou temps, mé..."il perdit connaissance.
L'agent N.O.O.3 s'approcha précautionneusement de Sitkrieg, le Hedgehog braqué.
Celui ci semblait lui aussi salement touché. Se penchant vers lui, Asdélika l'entendit marmonner "You have been defeated...do you want to exit? Yess...no...press 'Esc'"
Comme pour signaler la fin de la scène, et conformément aux conventions bien établies en matière de combat de rue, le gémissement des sirènes de police enfla dans le lointain, se rapprochant.
Asdélika, peu soucieux de devoir expliquer ce bordel, se dirigea vers l'extérieur.
Au moment ou il passait à coté du VIIc, l'écoutille principale se souleva et retomba sur le coté avec un bruit assourdissant.
Une voix étouffée se fit entendre.
-"Meeerde! Mes cahouèèèètes!"
Asdélika sourit. "Volgy", dit-il, "pour toi ça va ètre comme le minitel : j'allume, je tape et tu envoies des noms."

(à suivre).

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4238
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu vas crever, Asdélika!!!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum