Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» batailles de clan la semaine prochaine avec 6.12
Hier à 19:09 par torquemada

» Tachi Tachi Tachibannnaaa
Mer 18 Oct 2017 - 8:53 par torquemada

» gagner un avion sur warplane : bonus code
Lun 16 Oct 2017 - 20:28 par torquemada

» Tableau d'honneur
Sam 14 Oct 2017 - 18:00 par Salluste

» nouveu mode de jeu sur warplane !!! 2.0 ??
Ven 13 Oct 2017 - 20:49 par olrik

» Etat de Notre port chéri : Toulon (paske Brest c'est pas beau...)
Jeu 12 Oct 2017 - 21:05 par Salluste

» batailles de clan ! 0.6.12 Bonne nouvelle pour Olrik
Jeu 12 Oct 2017 - 10:58 par daudo

» Les missions
Sam 7 Oct 2017 - 11:54 par torquemada

» Gangut/ Sevastopol etc ...
Lun 2 Oct 2017 - 6:29 par daudo

Le chat marin

Ouvrir le tchat dans une popup.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 27 le Sam 23 Nov 2013 - 13:04

Les canons navals des cuirassés/croiseurs de bataille Français entre 1912 et 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les canons navals des cuirassés/croiseurs de bataille Français entre 1912 et 1940

Message par AdmiralFrenchFry le Sam 22 Avr 2017 - 15:21

Tout d'abord, commençons par les canons Français :

Le canon de 340 mm/45 (13.39") Modèle 1912, entré en service en 1915. Le canon pesait 66 tonnes, et était long de 16.115 mètres, il utilisait des obus APC M1912 pesant 555kgà une vélocité de 794mps et tiraient environ 2 coups à la minute



Ces canons de 340mm ont été montés sur les classes Bretagne (5 tourelles doubles, puis 4 tourelles doubles après modernisation), ainsi que sur les projets Normandie (3 tourelles quadruples) et Lyon (4 tourelles quadruples)
Ils étaient considérés comme de très bons canons par les Français, ayant une dispersion de 100 mètres à 14.5km, mais étaient couplés avec de mauvais systèmes de contrôle de tir, ainsi qu'une mauvaise élevation, donc une portée réduite (18 degrés, 18km de portée). Il faudra attendre une modernisation en 1924 avec un nouvel obus plus long et plus lourd de 20kg avec une vélocité de 780mps et une amélioration de l'élevation pour atteindre 23° et une portée de 26.6km ce qui est très raisonnable. Malheureusement, aucune information sur le pouvoir de pénétration de ces canons.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Continuons avec le canon de 330 mm/50 (13") Modèle 1931, entré en service en 1939. Le canon pesait 70.5 tonnes, et était long de 17.170 mètres, il utilisait des obus APC OPf Mle 1935 et OPfK Mle 1935 de 560kg à une vélocité de 870mps et des obus HE OEA Mle 1935 de 552kg à une vélocité de 885mps. Ces canons tiraient environ 1.5 a 2 coups à la minute, la cadence de tir voulue était de 3 CPM, mais l'approvisionnement des obus n'ont pas permis d'accéder à cette cadence de tir.


Dunkerque en 1939


obus APC OPf Mle 1935

Ces canons de 330mm ont été montés sur la classe Dunkerque, Ils sont les premiers à armer un navire capital Français après la première guerre mondiale. Ils avaient une grande vélocité en sortie de bouche, qui leurs donnaient donc une bonne portée et une bonne pénétration verticale, au coût d'une pauvre pénétration horizontale. Les canons étaient montés dans des tourelles quadruples qui ressemblaient plus a deux tourelles doubles soudées ensemble, ces tourelles étaient séparées par un blindage de 40 a 25mm, prévenant la destruction de la tourelle avec un seul obus (Dunkerque ayant reçu un obus de 380mm du Hood sur une paire, il perdit 2 de ses canons, mais les deux autres restèrent opérationnels). Dunkerque était aussi le premier cuirassé/croiseurs de bataille à recevoir le RPC (Remote Power Control).
Ces canons pouvaient tirer au delà de 41km (41.7km à 35° pour être précis), similaire au Yamato, mais bon, personne ne tire au delà de 30/35km.
Sa pénétration verticale était magique, 342mm a 23km, alors que les 380mm et les 406mm des brits percent 200/260mm à 23km !


Pénétration des différents cuirassés T6, 7 et 8 sur WoWs

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ensuite, nous arrivons aux célèbres canons de 380 mm/45 (14.96") Modèle 1935, entré en service en 1940, le canon pesait 94.130 tonnes et était long de 17.882 mètres. Il utilisait des obus APC OPfK Mle 1936 pesant 890kg à une vélocité de 830mps (795mps après Avril 1942), Ils recevrons des obus HE OEA Mle 1945 pesant 884kg par les anglais en 1945, puis des obus HE OEA Mle 1949 Français en 1949, pesant 879kg (avec une vélocité de 800mps, 632mps a charge réduite)


Richelieu en 1943 à New York

Les canons de 380mm ont été montés sur la classe Richelieu, ainsi que les projets Alsace (3 tourelles triples ou 3 tourelles quadruples).Les tourelles quadruples du Richelieu sont semblables à celles du Dunkerque, étant 2 tourelles doubles soudées ensembles, ces tourelles soufreront jusqu'à la fin de la guerre de problème de dispersion et de rechargement, la cadence de tir allant de 1.2 CPM à 2.2 CPM après-guerre.
Malgré ces deux défauts, ils restèrent parmi les meilleurs canons de 380mm, avec les canons de 381mm Italiens (totalement OP, 850mps, la puissance de pénétration presque identique au 406mm de l'Iowa), surpassant les canons de 380mm Allemands (obus plus léger, grosse différence en terme de pénétration)
Les canons du Richelieu à 785mps pouvaient pénétrer presque 400mm à 22km, autant que les canons allemands propulsant un obus de 800kg à 820mps à la même distance, ce qui laisse penser qu'avec une vélocité de 800mps, Richelieu pourrait pénétrer environ 410mm à 22km, et 425-430mm avec une vélocité de 820mps à 22km, tandis que le canon de 381mm Italien perce environ 510mm à 18km, donc environ 480mm à 22km. Les brits sont hors-compétition  wows smile


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Et maintenant, mes préférés, mes chouchous, mes précieux, mes canons de 450mm (17.7") /46.8 M1920
Ces canons pèsent 128 tonnes et sont longs de 21.070 mètres propulsant un obus de 1366kg à 875 mètres par seconde ! 100mps de plus que le Yamato, tout en ayant un obus à peine plus léger !

Ce canon fut bel et bien construit et testé, ayant une portée d'au delà de 50km ! Mais bien sûr, il ne fut jamais mis en production Sad




Si on compare les 460mm du Yamato avec ces 450mm, on obtiens quelque chose d'incroyablement OP

Les obus du Yamato pèsent 1460kg et ont une vélocité de 780mps, ils percent 494mm à 20km et 360mm à 30km, une autre source par contre, présente 566mm à 20km et 416mm à 30km
Puis une pénétration horizontale de 109mm à 20km, et 189mm à 30km, ou 167mm à 20km et 230mm à 30km pour l'autre source

Maintenant, si on prend example ces données et on essaye avec les canons de 450mm qui ont des obus pesant 1366kg et qui ont une vélocité de 875mps, ils devraient percer entre 600mm et 650mm à 20km, puisque les obus Français ont tendance à bien garder leurs vélocité, d'où la portée de 50km, et la trajectoire plus plate, et environ 400mm à 30km
Ils auraient une pénétration horizontale moindre, du à la trajectoire plate, je dirais 90mm à 20km et 160mm à 30km

Bien sûr ce ne sont que des spéculations

Source : Navweaps


Dernière édition par AdmiralFrenchFry le Sam 5 Aoû 2017 - 14:12, édité 1 fois
avatar
AdmiralFrenchFry
Fleet Member

Nombre de messages : 25
Age : 18
Localisation : Cavaillon, France
serveur : WoWs EU; From The Depths
Date d'inscription : 17/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les canons navals des cuirassés/croiseurs de bataille Français entre 1912 et 1940

Message par Paledan le Mar 2 Mai 2017 - 13:16

L'ennui des tourelles quadruples c'est qu'on ne pouvait faire tirer les tubes qu'un par un sinon comme les tubes étaient trop près, la perturbation de l'air était trop importante et la précision s'en ressentait.

Comme tu le dis, le système d'approvisionnement des tourelles était également un problème, par exemple une des raisons pour lesquelles le Strasbourg n'a pas tiré sur les Anglais en partant de Mers El-Kébir est que la noria d'approvisionnement des obus était en rade.
avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les canons navals des cuirassés/croiseurs de bataille Français entre 1912 et 1940

Message par AdmiralFrenchFry le Mar 2 Mai 2017 - 18:49

C'est donc pour cette raison que l'équipage tirait les tubes n°1 et 3 en premier, puis les tubes 2 et 4, le recul était moins présent, donc la précision n'en était qu'améliorée, même si elle était toujours assez désastreuse (500m de dispersion a 18 ou 20km ? Comparé aux canons de 340 avec 100m a 14.5km, on obtient une dispersion d'1 kilomètre à portée maximale pour les 380, et 200m à 29km pour les 340)
avatar
AdmiralFrenchFry
Fleet Member

Nombre de messages : 25
Age : 18
Localisation : Cavaillon, France
serveur : WoWs EU; From The Depths
Date d'inscription : 17/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les canons navals des cuirassés/croiseurs de bataille Français entre 1912 et 1940

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum