Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» un drapeau FNFL dans wows ?
Ven 23 Juin - 21:35 par torquemada

» TUTO : les navires premium
Mer 21 Juin - 7:54 par the_dude

» Tableau d'honneur
Lun 19 Juin - 8:38 par the_dude

» Nouveau mode de jeu WOWS
Lun 19 Juin - 5:31 par daudo

» Kaga en vente aujourd'hui !!
Ven 2 Juin - 9:43 par torquemada

» Un petit teaser de WarGaming ?
Mer 31 Mai - 19:41 par AdmiralFrenchFry

» candidature
Mar 30 Mai - 11:28 par Salluste

» Bismarck
Sam 27 Mai - 7:06 par daudo

» Le ciel est à nous!
Mer 24 Mai - 19:25 par Pierre2010

Le chat marin

Ouvrir le tchat dans une popup.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Terou

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 27 le Sam 23 Nov - 12:04

Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Sam 25 Juin - 11:41

C'est une bonne façon de savoir si elle lit ce post ou pas, déjà. Au départ, je voulais la mettre à la place d'Elgringo, mais si vous vous rappelez bien, il avait tellement insisté pour avoir un rôle...j'avais pas pu résister.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par turbul le Dim 26 Juin - 11:27

!!!

!!!!

misère...... cyclops
avatar
turbul
K.K.K. (Kikoo Kelle Kokine)

Nombre de messages : 315
Age : 37
Localisation : pica pica picardieeeeeeee!
serveur : hood
Date d'inscription : 15/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par turbul le Dim 26 Juin - 11:29

ma réputation est fichue...... pale
avatar
turbul
K.K.K. (Kikoo Kelle Kokine)

Nombre de messages : 315
Age : 37
Localisation : pica pica picardieeeeeeee!
serveur : hood
Date d'inscription : 15/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Dim 26 Juin - 11:37

Ben quoi? T'es pas mauvaise, t'es juste dessinée comme ça...

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par turbul le Dim 26 Juin - 11:44

hum.....je suis plus oeuf sur le plat que ballons de rugby.... Sad
avatar
turbul
K.K.K. (Kikoo Kelle Kokine)

Nombre de messages : 315
Age : 37
Localisation : pica pica picardieeeeeeee!
serveur : hood
Date d'inscription : 15/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Dim 26 Juin - 11:57

Je rappelle que cet opuscule est une oeuvre d'imagination, et que veux-tu, dans mon imagination les héroïnes sulfureuses ont plus le format Jessica Rabbit que Princesse Manga-Anime-Mononoke-Whatever.
C'est une question de génération, je pense.
Nos dessins animés à nous, les vieux, c'était ça :

Mais, la réference, ça reste encore ça :


_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Paledan le Dim 26 Juin - 15:06

turbul a écrit:hum.....je suis plus oeuf sur le plat que ballons de rugby.... Sad

Pas besoin de ressembler à Samantha Fox pour faire la femme fatale:



Ici un extrait du film dans lequel on trouve la même scène (vidéo de meilleure qualité), ainsi que la suivante: une bonne illustration de mon propos à partir de 8:22.

avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Paledan le Dim 26 Juin - 15:23

L'âge est là: je mets une vidéo vers une poitrine moins que plantureuse mais néanmoins fatale dans un film de 1972 et j'oublie ce film absolument culte datant de la même année et dans lequel il y avait cette scène pourtant nettement plus FBB - enjoy:

avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par turbul le Dim 26 Juin - 17:52

je dis plus rien je dis plus rien Razz
avatar
turbul
K.K.K. (Kikoo Kelle Kokine)

Nombre de messages : 315
Age : 37
Localisation : pica pica picardieeeeeeee!
serveur : hood
Date d'inscription : 15/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Invité le Dim 26 Juin - 18:48

on finira par tout savoir sur Turbul.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Lun 27 Juin - 13:17

Enfin, bref, tout ça pour dire que bon, il faut de tout pour faire un monde plein de jolies filles.
Ca a été bien résumé par un groupe Philosophique Néo-Zélandais :

...y'a plus qu'à tirer l'échelle et me laisser cogiter la suite, merci.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Paledan le Lun 27 Juin - 20:12

Ici une illustration du nouveau corps avant que Xav81000 ne l'intègre:




Et ici, Tenrou et Xav81 en pleine action

avatar
Paledan
Maître Capello

Nombre de messages : 1557
Age : 48
Localisation : Trévou-Tréguignec
serveur : Europa
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Invité le Lun 27 Juin - 20:16

Et après ça, on se demande pourquoi je détèste Tenrou ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Invité le Lun 27 Juin - 20:55

Et c'est là que la gamine trébuche et se défonce la tête contre un coin...
ah non, ça c'est dans un monde parallel où xav81000 n'a pas échoué What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Lun 27 Juin - 22:54

Si c'est son connard de père qui l'a filmée, je t'autorise à sortir tes griffes et à le buter sur place, Xav. Tue la petite aussi.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Invité le Mer 29 Juin - 14:17

Je vois qu'Olrik n'a pas oublié les enseignements pédagogiques de soeur Marie-thérèse: "ce gosse n'est que la première victime d'une éducation trop laxiste, qui fait de lui un futur voyou. Il vaut mieux attaquer le mal à la racine."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Mer 29 Juin - 16:29

Soeur Marie Thérèse qui se sert chez le mème armurier que Torquemada, d'ailleurs.

Dominus Vobiscum et fermum ta gueulam.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par torquemada le Mer 29 Juin - 17:08

ben oui c'est une copine , on a les memes rangers ! Very Happy
et en plus elle est plus sympa que tenrou malgré les apparences clown

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3933
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Mer 29 Juin - 18:39

D'ailleurs, on peut se demander...
Et si la vérité nous crevait les yeux depuis tout ce temps?
Réfléchissons.
Ce goût de Tenrou pour les gros calibres et la musique de chambre Allemande...elle est en effet bien connue pour apprécier les Lied ((littéralement chant, pluriel : lieder):poème germanique chanté par une voix, accompagné par un piano ou un ensemble instrumental), au moins autant que les grosses pièces de 420 mm.
Donc, en partant de ces éléments :
TENROU AIME LES GROSSES BERTHA - LIED!
On arrive assez rapidement, par le jeu des anagrammes, à :
SOEUR MARIE- THERESE DES BATIGNOLLES!
D'où une conclusion implacable :
Tenrou et Soeur Marie-Thérèse ne font qu'un (et c'est pour ça qu'elle refuse de se faire entendre sur TS, car en effet de fins Bédeistes comme Xav ou moi la reconnaîtraient immédiatement). Mais j'ai su voir à travers son camouflage anagrammatique.
Et voilà, fin du "Mystère Tenrou". Nous avons enfin une image mentale à mettre sur son personnage.
Je suis assez content de moi, là.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par torquemada le Mer 29 Juin - 18:43

bonne analyse chef !

_________________
Il sortit dans un décor de jungle et de soleil levant, avec le tchouf-tchouf-tchouf dans les oreilles. Dans le lointain, un sitar plaqua un accord. Torque alluma une Lucky Strike et sourit.
-"J'adore l'odeur du Napalm au petit matin."
Il assura son vieux BAR à son épaule et partit chercher le Graal.

Fier "guide à la retraite"  de la FNFL





avatar
torquemada
Satan l'habite.

Nombre de messages : 3933
Age : 45
Localisation : Rhinau, le Rhin, L'Alsace.
serveur : Hood
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Invité le Mer 29 Juin - 18:50

Ce qui ferait de moi Jesus le jardinier portugais qui cultive du hasch dans les plantations de la mère supérieure ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Mer 29 Juin - 19:19

Xav81 a écrit:Ce qui ferait de moi Jesus le jardinier portugais qui cultive du hasch dans les plantations de la mère supérieure ?
...vision au dessus de mes forces, tiens.
Aaaaah les petits déjeuners après le mariage...

(En passant, le "euh, je peux fumer ta tartine?"me fait toujours autant rire des années après (je suis un grand enfant.))

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Invité le Mer 29 Juin - 19:38

Pour moi, c'est le meilleur gag de la série.^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Jeu 30 Juin - 20:41

Chapitre 6 (suite).



Clic.
EXTRAIT DU "MEKILEKON" Par Tahar T'a LAKREM (Editions de l'inlisable)
"Et aynsy, à travers les espaces ynfynys quy séparent les mondes, la gemme se rendra au lyeu où se produyra la transfyguratyon. Elle affrontera les forces du byen et en sortyra abymée, mays non vayncue. D'étranges allyés elle se fera, et des blessures sans nombre elle ynflygera et recevra. Mays, supéryeurs mème aux dyeux et aux forces surnaturelles dyverses sont le hasard et la destynée, quy se lygueront pour amener la gemme et ses servyteurs au bon moment au bon endroyt..."




-"Chef! Chef! Réveillez-vous!"
-"Grmblll...c'est pas à moi de faire le petit dèj' aujourd'hui...Laisse-moi roupiller!"
-"Euh...Chef? Olrik? Faut reprendre conscience, là...C'est moi, Ploi! Remember? La bagarre dans la salle des machines? L'espace intersidéral, tout ça?"
-"Huh? Je suis pas à Bénidorm, là? Ah merde, c'est la semaine prochaine, ça...(*). Mais alors..."
-"Ben oui, on est dans TVCA II, là, et la situation est pas brillante..."
-"Ok, ok...deux secondes..."
Olrik se releva sur ce qui semblait ètre une couchette sommaire, et grimaça de douleur quand les multiples lésions et contusions diverses qu'il avait reçues (**)dans la mélée de l'épisode précédent se rappelèrent à son bon souvenir.
Il jeta un oeil autour de lui, et constata qu'il était dans une cale pénombreuse et humide, éclairée uniquement par les veilleuses de sécurité, remplie de matelas sur lesquels gisaient les divers membres de l'équipage, tous plus ou moins abimés. Ploi l'avait laissé et s'activait devant la couchette voisine, ou gisait un Vpierrev apparemment inconscient lui aussi.
Olrik tenta de se lever, et y parvint après moult essais infructueux. Il examina son corps meurtri et s'aperçut qu'en fait sa SD avait déja fait le plus gros du travail, et que ça allait aller une fois qu'il se serait dérouillé les membres.
Il s'approcha d'un pas chancelant de la porte de la cale, constat de visu et tactu qu'elle était bouclée de l'extérieur, se palpa pour s'assurer qu'il n'avait sur lui ni clé ni armes pour défoncer la porte, et en tira ses conclusions à haute voix.
-"On est prisonniers, c'est ça?"
Un haussement d'épaules de Ploi vint confirmer la justesse de son raisonnement.
Ploi tentait de réveiller Vpierrev en lui faisant humer un échantillon réclame d'Achel Brune. Vpierrev commençait à s'agiter, marmonnant des mots sans suite : "bière de type "Trappiste" à... fermentation Haute. Au nez,... elle dégage des odeurs florales d'intensité moyenne... à forte parmi lesquelles on distingue... les épices et le houblon. Sa bouche est épicée, très ronde, la texture épaisse et agréable. Teneur en alcool 8%...il t'en reste encore?"
Apparemment, pour Vpierrev, ça allait aller. Ploi le laissa pour s'occuper de Volgy, inconscient lui aussi, qui serrait convulsivement sur son coeur un paquet de Cahouètes vide et noirci de fumée.
Olrik fit brièvement le tour de la salle, s'assurant rapidement que ses camarades allaient récupérer (***). Il arriva devant Asdélika, apparemment remis de ses émotions, qui semblait méditer en position du Lotus à triple épaisseur senteur Pin des Landes. Il s'affala à ses cotés.
-"T'as vu quelque chose? Il s'est passé quoi, exactement?"
Asdélika, sortant de sa transe, dévisagea Olrik avec sérénité.
-"C'est apparemment des gars de flottes concurrentes qui nous ont braqués à la fin de la baston générale, qui de toute façons se terminait sur un match nul. J'ai reconnu Pullaolli et Bushdoctor, ainsi que Giant et l'autre Nazi, là..."
-"HgrSteiner?"
-"C'est ça, c'est lui. Je dirais que c'est les survivants de la bataille qui a eu lieu juste avant la panne. Z'ont dû aborder le navire pendant qu'on s'étripait. Ils nous ont bouclé ici, et apparemment ils ont enfermé les autres dans une autre salle."
-"Le panda?"
-"Le panda avait l'air complètement pété. il fumait de tous ses poils la dernière fois que je l'ai vu. Ils l'ont mis avec Torque et les survivants du Squad du Chaos,là."
-"Quesqu'ils foutaient là, eux? Sans déconner, comme si c'était pas assez le bordel..."
-"Ah ça, je dois avouer qu'on peut se poser des questions sur les intentions de l'auteur de cette histoire."
-"Ma foi...on verra bien." Olrik jeta un oeil sur la salle pénombreuse. "Je dirais que le courant est pas revenu. On est sur une épave qui dérive. Va bien falloir qu'il se passe quelque chose."
Au mème moment (miracle de l'enchaînement), la porte de la cale s'ouvrit, et Steiner, toutes Croix de Fer dehors,s'encadra dans l'embrasure, braquant l'assistance de son flingue.
-"Ki est le Chef, izzi? K'il ze brésente Schnell schnell!"
Olrik soupira et se leva pesamment.


Dans une autre cale, non loin de là, un drame se jouait.
-"Ne vous inquiétez pas, Ô Seigneur Cacochyme et Boursouflé. No soucy. Ce ne sera rien, mais je dois vous remettre en mode veille pour ouvrir le capot et jeter un oeil sur le moteur. Je pense que vous avez pris un coup direct dans la batterie. Ne vous inquiétez pas."
(Fiiiiinaaaaaleeeemeeeent c'éééétaiiit paaaas uneeeee idéééééée ausssiiii briiiiiillante que çaaaaaa, toooon idéééééée. Jeeeee peeeense queeeee tuuuuu auraaaas des cooooomptes ààààà reeeeendre.) Le ton était faible, mais indiciblement menaçant.
Tu parles, pensa Torquemada. Après tout, c'est toi qui a invoqué ces Space Marines du Chaos dans le monde de NF. C'est ça, la mauvaise idée au départ. Mais évidemment, ça va me retomber dessus.
-"Ne vous tourmentez pas, Seigneur. Je vais tout arranger, à commencer par vous. Reposez vous, rechargez vos batteries. Je m'occupe de tout."
D'un geste sec, Torque coupa l'alimentation générale. Bon. Une bonne chose de faite. Il reporta son attention sur les deux Space Marines survivants du squad de Terminators. Dépourvus de SD, ils étaient en bien pire état que lui, par exemple. L'un des deux semblait mème à l'agonie, et gisait sans mouvement sur son bat-flanc. Torque s'interessa à son camarade, qui portait sur son armure défoncée les insignes de Chef de Compagnie.
-"Tu es Mob Barley? LE Mob Barley? Celui qui s'est tiré lors de la bataille finale sur Terre pour aller voir les Gladiators en concert?"
-"Je vois que tu me connais bien, humain. Je me suis PAS tiré, juste absenté un court instant. Sans déconner, si j'étais VRAIMENT responsable de la défaite finale d'Horus, tu crois pas qu'en fait ça aurait dû ètre MOI le grand chef de l'Hérésie? Si j'étais à ce point indispensable?"
-"Ca, je dois avouer..." fit Torquemada, diplomate.
-"Ces boss, z'ont toujours besoin d'un bouc émissaire quand ils merdent. Si j'ai bien compris, TON propre Chef, le Panda psychopathe, là, il aurait pas comme une légère tendance à te faire porter le chapeau?"
-"Comme tu dis. Bon, l'avantage, c'est que comme j'ai accès maintenant à sa mémoire centrale, je vais pouvoir modifier un peu ses souvenirs des évènements récents."
-"Finement pensé, humain. Tu m'as pas l'air si con que ça."
Torquemada ne rompit pas le silence qui s'installait. il avait bien une idée, mais autant laisser l'autre faire le premier pas.
-"Pas de concert des Gladiators, alors...on s'est bien fait avoir."
-"Ouais, ils vous ont bien eus."
-"Les autres? La bande d'énergumènes en uniformes bleus?"
-"C'est ça. Ce sont les membres de la FNFL, un...chapitre de Space Marines locaux."
-"Et toi, tu es..."
-"Je suis le fidèle servant de Xavulens le Flatulent (pourquoi pas, après tout), le panda que tu vois là. C'est un...Dieu du Chaos Local, si on peut dire."
-"Ah." Mob Barley tourna les yeux vers la forme affalée et eventrée du panda roussi. "Excuse moi de te le dire, mais comparé à Slaanesh où à certains Princes-Démons que je connais, il fait un peu pipeau, ton Dieu du Chaos Local."
-"Il débute. Il monte en puissance."
Une autre pause de silence. Mob Barley semblait méditer.
-"Ecoute, humain..."
-"Torquemada. Je suis le...Chapelain Torquemada, chapitre des...Xavulens Inquisitors." Autant parler un langage que l'autre comprenait.
-"Mhh. Bon, écoute, Chapelain Torquemada. J'ai une alliance à te proposer."
Eh ben, c'est pas trop tôt, pensa Torquemada. J'ai bien cru que j'allais devoir l'accoucher aux forceps. Il saisit un pétard tout roulé dans la poche secrète de sa soutane, l'alluma d'un geste étudié, tira une grosse taffe.
-"Je t'écoute, Mob."
-"Toi et moi, on a des intérets communs. Je...dis moi, ça sent bon, ce que tu fumes...c'est quoi?"
-"Marocain noir triple Zéro réserve secrète. Tu veux goûter?"
-"Ma foi..."
Torquemada passa le joint à Mob Barley. Fume, mon pote. Tu le sais pas encore, mais c'est moi qui vais te fumer d'ici peu (****).

(à suivre)


(*)Authentique (^^)
(**)Bénignes, je vous rassure, j'ai une saison de camps d'ados à assurer, et un séjour aux Philippines aussi, alors c'est pas le moment. (^^)
(***)Evidemment qu'ils vont récupérer. Reste du boulot à boucler, là.
(****)Note à Philotas : inutile de commenter, tes aventures, c'est dans le prochain opus.

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par olrik le Ven 1 Juil - 8:10

Chapitre 6 (suite)


La musique.
"L'ennemi, c'est comme le sexe. Faut tirer dessus de temps en temps pour avoir la paix". Pierre DESPROGES.

Suivi d'un Steiner silencieux et monoclé, Olrik fit une entrée remarquée dans la salle de commandement obscure du Kelenkulay. A la lueur blafarde d'une torche Maglite Pif-Gadget (SA torche, merde! Ces connards se faisaient pas chier), Pullaolli et Giant étaient installés devant les commandes inertes du BB. A l'entrée d'Olrik, les deux étaient lancés dans une discussion orageuse qui laissait poindre la fragilité de l'alliance en cours.
-"Je me contente humblement d'affirmer à l'honorable Rosbif que s'il ne cesse pas ses inestimables insultes à l'égard du vermisseau puant que je suis, je serai dans la déplorable obligation de balancer mon misérable poing dans la rayonnante gueule de raie de l'inestimable interlocuteur en question."
-"Aycoute, face de citron. Je n'ay pas l'habitioude de me laissay marchay sur les piay par un briday sans rayagir. Alors tu vas fermay ta gu..."
-"By Jove! Calmay-vous, les gars!" Bushdoctor remuait nerveusement sa cuiller dans sa tasse de thé. "On va pas allay loin si on commence à se bagarray comme ça! Ah voilà ...le Colonel Olrik, je présioume?"
-"Mhh."
Steiner claqua des talons.
-"Il a téclaré èdre le brobriédaire de ce BB5!"
-"Mhh." fit Olrik, sans se compromettre.
-"Assayay-vous, Old Chap" fit Bushdoctor en désignant un siège.
Olrik resta debout, regardant avec insistance son siège de commandement actuellement occupé par Bushdoctor. Celui-ci finit par piger le message informulé.
-"May bien sûr, prenay votre siayge; vous aytes chay vous, apray tout." Bushdoctor se leva.
Olrik prit place dans le fauteuil à ses mesures, qui épousa sensuellement les formes de son corps fourbu. Il inspecta d'un oeil d'aigle les cadrans et voyants de la passerelle, tous à zéro. Tout de suite, il remarqua le coupe-circuit de secours en position "off".
-"OK les gars. Alors, c'est quoi le programme!"
-"Aycoutay, nous dayrivons dans l'ayspace ay nous n'arrivons pas à redaymarrer les jaynayrateurs principaux. Nous devons les redaymarrer sinon nous allons bientôt manquay d'ayr et etouffay, sans parlay des missions importantes que nous avons tous à remplir ailleurs, by Jove. Nous avons besoin de votre coopayration, old Chap."
Olrik regarda les trois hommes qui étaient pendus à ses lèvres. Un sourire roublard éclaira sa face.
-"Bon, pour commencer..." Il tendit la main vers un placard tout proche. Steiner se crispa et brandit son flingue.
-"Bas de gestes Prusques! On reste Groupir! Pas pouger!"
La main d'olrik se figea à mi-geste.
-"Houla", fit-il doucement en gardant les yeux fixés sur Bushdoctor, qui semblait plus ou moins ètre en charge. " Va falloir expliquer à l'autre Nazi, là, que je coopère pas sous la menace, moi. J'ai pas spécialement besoin de vous, moi; vous, par contre..."
Steiner trépigna.
-"Esbèce te chien kaleux! Che fais d'exbliquer k'on ne choue pas au gon afek moi! Che konnais guelques cheux à pase de baignoire bleine et de morzeaux de pampous effilés ke..."
-"Du calme, Steiner", fit Bushdoctor, apaisant. "Olrik a raison. Apray tout, nous sommes des naufrajays accueillis à bord de son vaysseau."
olrik soutint le regard injecté de sang de Steiner quelques secondes. L'autre finit par détourner les yeux et par baisser imperceptiblement son flingue.
Finissant son geste, Olrik appliqua son pouce sur la serrure du placard. La serrure, reconnaissant son empreinte, cliqueta obligeamment, et le placard coulissa vers l'avant, dévoilant la Table à Détente et la Cave de Commandement.
Le dessus de la table, composé d'un miroir, coulissait lui aussi pour dévoiler la réserve de shit d'urgence, avec feuilles, tabac et briquet, ainsi qu'une pipe à eau design et une paille en or massif. Dessous, sagement rangées par années, quelques vénérables bouteilles (pas de rosé, c'est de la merde).
Olrik sélectionna posément une bouteille de Sauternes bien fraîche grâce au frigo intégré, et saisit son tire-bouchon en Or Massif, gravé "à notre meilleur client, les vignerons de Cahors reconnaissants".
Plop, dit le bouchon.
Olrik se servit un verre, ignorant ostensiblement ses commensaux.
Il goûta, fit claquer sa langue.
-"Par-fait. Bonne année, ce '66. Bien frais, le matin à jeun, y'a pas mieux."
Il posa son verre et entreprit de s'en rouler un petit, toujours dans un silence tendu.
Froutch, sussura le briquet. Olrik exhala une longue bouffée odorante.
-"Bien, où en étions-nous? Ah oui; mes conditions.
Primo, on libère mon équipage et on le réarme. J'en ai besoin pour les réparations, et puis vous ètes bien placés pour savoir que le coin n'est pas sûr.
Secundo, vous rangez vos pétards, j'aime pas bosser sous la contrainte.
Tertio, je pense que vos "missions" respectives ont à voir avec certains plans de certain BB6 qui se trouveraient entre les mains de certains supervilains qui seraient planqués dans certaine base de certains TBNF qui seraient dans certain amas d'astéroïdes de certaine région de la galaxie pas trop loin, c'est ça?"
-"Ya de ça, oui." reconnut Bushdoctor, qui louchait sur l'étiquette de la bouteille de Sauternes. La vache, pensait-il. Un Château Lafaurie Peyraguey. Vive la France!
-"Bon. Alors je veux bien vous prendre en stop et vous larguer sur le site. Tant qu'on y est pas, status quo. Dès que je vous ai largués, que le meilleur gagne. c'est à prendre où à laisser. Je préfère encore crever dans l'espace en finissant la bouteille que de discuter."
Bushdoctor consulta du regard ses acolytes. Steiner désapprouvait (par principe), Giant et Bigmyaomyao étaient impénétrables (par principe aussi), quand à Pullaolli, il s'en foutait, louchant sur le pétard en bavant un peu. Hiljanemies n'était pas présent, il essayait d'estimer les dégats dans la salle des machines.
-"Bon, ok. Je marche comme ça. May pas d'entourloupayte, okay? On raystera sur nos gardes."
-"Bushy, tu sais bien que la France et L'Angleterre sont des alliés de toujours", fit Olrik, gardant de coté pour l'instant les souvenirs de Crécy, Poitiers, Azincourt, Jeanne D'arc, Waterloo et Mers-El-Kébir. "Vous prenez quelque chose, les gars? Je vous conseille ce Sauternes, il est buvable."


-"Ah dis-donc" fit Philotas en sueur, roulant sur le coté sur la couche pleine d'odeurs légères. "C'était vraiment incroyable. Merci."
-"De rien, c'était sympa pour moi aussi", roucoula Turbul.
-"Bon, poulette, passons aux choses sérieuses. Je suis pas venu te voir que pour la bagatelle, j'ai un petit truc à te demander."
-"Je m'en doutais...laisse-moi deviner...tu veux que je séduise qui?"
-"Je suis aussi transparent que ça?"
-"Les hommes...tous pareils. Vous savez sûrement mentir à d'autres hommes, mais vous ètes des livres ouverts pour nous, les femmes." (*)
-"Mhh. Bon, bref. Je mijote une petite entourloupette envers mon associé, Koyoth. Tu connais?"
-"Tout le monde connaît le Koyotou."
-"Koyotou, hein? Tu le connais bien, je vois."
-"Les affaires; ça va, ça vient. Ma petite entreprise, si elle ne veut pas connaître la crise, se doit de diversifier au maximum ses...clients."
-"Je m'en doute. Bref, ce soir y'a un raout important au Fuckin'Blue Boy. J'ai prévu quelques...réjouissances pour Koyoth sur la route, mais pour ètre sûr...j'aimerais que tu sois sur place histoire de lui faire le grand jeu, de le distraire, quoi, juste pour avoir une alliée surprise dans la place. Je peux compter sur toi?"
-"J'ai jamais rien su te refuser, mon choupinou."
-"On dit neuf heures?"
-"Ok."
Philotas s'étira, satisfait.
-"Et si on remettait ça, là, tout de suite?"
-"Toujours prète. Tu auras le temps?"
-"Je vais le prendre."
Turbul sourit coquinement.
-"Ok, je prends la chaussure, ce coup-ci."
-"Je garde la Formule 1, j'aime bien."
-"Ok, à moi. Alors...neuf! Un, deux, trois...huit, neuf! Avenue de la République, j'achète! 12 000 Francs! Passe-moi la carte!"
-"J'adore jouer au Monopoly avec toi" sourit tendrement Philotas.

(A suivre).

(*)Mode lieu commun sexiste de base "on".

_________________
«Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli.»
« Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! »
Winston Churchill.
- Doit-on mettre un silencieux pour abattre un mime?
Détenteur 2016 du Slip d'Aétise sur Blood Bowl.
avatar
olrik
Je finis toujours le travail pour lequel on me paie.

Nombre de messages : 4231
Age : 51
Localisation : Izon (Gironde)
serveur : Un demi, une mauresque et des cahuètes, steuplé.
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fils du N.O.O.3. (T.V.C.A. II)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum